Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #maison vicariale tag

L'horloge de la maison vicariale, 1928.

29 Mars 2013 , Rédigé par Régis Renoncourt Publié dans #maison vicariale

link        La maison vicariale est ce très ancien bâtiment récemment rénové qui appartint un certain temps à la famille Bozany. Pierre Bozany, prêtre, la légua à la commune en 1832, à charge pour celle-ci d'y loger le vicaire, d'où son nom. Par la suite, avec la Séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905, cette clause devint caduque.

Cette maison supportait une horloge surnommée "Agnès" qui donnait l'heure côté Picardie à une époque où tout le monde était loin de posséder une montre.

Dans sa séance du 3 août 1928, le conseil municipal d'Auxi décide le maintien de cette horloge en guise de souvenir.

Cependant, au cours de la séance suivante, le 23 août 1928, devant la dépense, 825 francs selon la Commission des bâtiments, on décide sa suppression.

Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives communales d'Auxi; nous remercions celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

La vente de la maison vicariale en 1960.

25 Mars 2013 , Rédigé par Régis Renoncourt Publié dans #maison vicariale

Au cours de la séance du 22 juillet 1960, le conseil municipal d'Auxi approuve la vente à l'amiable de la maison vicariale sise rue du général Leclerc à Auxi, à monsieur Jean Arnaud, pour le prix de 2 550 NF (le nouveau franc "NF" date de 1958; il correspond à 100 "anciens francs").

Cet immeuble, précédemment mis en adjudication, n'avait pas trouvé acquéreur.

Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives communales d'Auxi; nous remercions celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Entretien de l'horloge de la maison vicariale: 1862, 1863.

15 Février 2013 , Rédigé par Régis Renoncourt Publié dans #maison vicariale

Rue du général Leclerc, "la maison vicariale", récemment rénovée, est un très ancien bâtiment d'Auxi qui existait probablement à la fin du Moyen Age. Pourquoi ce nom? Parce que, en 1832, c'est un prêtre, Pierre Bozany, qui a légué cette maison à la commune d'Auxi, avec obligation de loger le vicaire de la paroisse. Cette maison a porté une horloge jusqu'en 1928.

Une "note" concerne l'entretien de cette horloge (à l'époque rares étaient ceux qui possédaient une montre) par Sallon, horloger à Auxi, pour les années 1862 et 1863.

  • 18 janvier 1862 :
    • rhabillage, réglage de la sonnerie
    • livré une poulie de tirage
    • rajusté, remonté, remis de l'huile
    • rouages, conduite de cadrature    4,25 frs
  • 13 janvier 1868 :
    • nettoyage, rhabillage
    • chappement, réglage et reposage
    • lvré trois poulies neuves de tirage en bois
    • reporté l'horloge
    • remonté, visité                             25 frs

Certains termes sont techniques et l'orthographe de l'horloger est très approximative. Nous espérons avoir bien retranscrit. Si quelqu'un de nos visiteurs est "de la partie", nous le prions de nous faire part de ses remarques.

Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives communales d'Auxi; nous remercions celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Travaux à la maison vicariale d'Auxi en 1847.

17 Décembre 2012 , Rédigé par Régis Renoncourt Publié dans #maison vicariale

Le 23 août 1847, le sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Pol envoie la lettre suivante au maire d'Auxi, Benoît Léturgez:

"Monsieur le Maire,

J'ai l'honneur de vous renvoyer, revêtu de l'approbation de monsieur le Préfet, le traité passé avec le sieur Maincourt pour l'exécution moyennant 345 francs 10 centimes des travaux à faire à la maison vicariale d'Auxi-le-Château.

Il y sera pourvu suivant la délibération du conseil municipal en date du 6 de ce mois que je vous renvoie également approuvée par monsieur le Préfet, au moyen du crédit de 300 francs ouvert au budget et du produit de la vente de deux arbres du jardin de cette maison.

Agréez, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération distinguée."

 

Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives communales d'Auxi; nous remercions celles et ceux qui nous ont permis et facilité l'accès à ces archives.

  • Régis Renoncourt
Lire la suite

Les travaux à faire exécuter à la maison vicariale en 1873.

18 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #maison vicariale

Voici les clauses et conditions de l'adjudication de travaux à la "maison vicariale"en 1873.

Article 1er: l'adjudication aura lieu en trois lots:

  • ravalement, maçonnerie et plafond.
  • menuiserie et quincaillerie.
  • peinture.

Article 2 : les conditions seront obligatoires pour chacun des adjudicataires qui ne pourra résilier son marché que du consentement de l'administration.

  

Article 3 : chaque adjudicataire sera responsable de son entreprise.

  

Article 4 : les travaux devront être commencés le 1er mars et terminés dans un délai de 2 mois, à l'exception de la peinture qui sera effectuée avant le 1er juin.

  

Article 5 : l'entrepreneur devra se conformer au devis dont il lui a été donné connaissance sans pouvoir s'en écarter.

  

Article 6 : l'administration se réserve le droit de surveiller les travaux pour s'assurer de leur bonne exécution et l'entrepreneur sera tenu de recevoir les ordres qu'elle croira devoir lui donner.

 

Article 7 : les travaux devront être exécutés en matériaux réputés de bonne qualité.

 

Article 8 : les trois lots dont il s'agit seront mis en adjudication séparément et au rabais. 

 

Article 9 : la réception des travaux sera faite dans la quinzaine qui suivra l'entier achèvement des travaux et le prix de l'adjudication sera payé le premier octobre mil huit cent soixante treize.

 

1er lot 

Ravalement, maçonnerie et plafond

1) Ravalement et rejointoiement de la façade en pierres blanches y compris le soubassement en briques à joints unis et craie noire au mortier composé de ciment rouge 1/3 chaux vive : 80 mètres carrés à 1 franc le mètre carré.....80 francs.

2) plafond façade du vestibule sur lattes en chêne mortier tiercé et à la bourre, surface de 10,75 mètres à 1,50 francs soit...16 francs 12 centimes.

3) Perte pour recevoir les eaux de la cour: 7,70 mètres à 0,80 francs le mètres cube y compris l'enlèvement des terres en trop...6 francs 16 centimes.

Maçonnerie en briques de premier choix en mortier tiercé pied droit et pignon: 2 mètres cubes 6 à 20 francs....53 francs 60 centimes.

La commission fera connaître l'emplacement et le mode de construction.

Total: 155 francs 88 centimes.

Le premier lot a été adjugé à César Plé, maçon, moyennant cent dix huit francs. Signé Plé.

 

2ème lot

Menuiserie

Porte en chêne avec imposte battants et traverses : 2 mètres carrés 04 à 13 francs le mètre carré soit...26 francs 52 centimes.

4 paires de persiennes, moitié de la hauteur en lames sapin rouge et la partie basse en panneaux de sapin battants et traverses chêne surface de 6 mètres 98 à 11 francs le mètre carré ...76 francs 78 centimes.

Vestibule; plinthe, grande largeur en sapin rouge, longueur développée 11 mètres largeur 0,22 à 0,75 francs le mètre courant soit...8 francs 25 centimes.

Escalier: plinthe longueur 5,25 mètres largeur 0,35 mètres à 1 francs 23 centimes le mètres soit...6 francs 40 centimes.

Quincaillerie:

une porte d'entrée, 2 pentures à équerre, gonds à pointe, une poignée façon ivoire, une clanche renforcée, pose de l'ancienne serrure et des verrous, pose et vis à bois...8 fra,cs 50 centimes.

une persienne, 4 pentures à équerre à patte fixés sur la traverse du milieu, un crochet rond et un piton sur le gros jet d'eau et un piton à la persienne pour une poire, pose et vis...9 francs 80 centimes.

Trois semblables......29 francs 40 centimes.

Soit un total de 165 francs 65 centimes.

Le second lot a été adjugé à Jules Trimbalet pour cent vingt deux francs. Signé Trimbalet.

 

3ème lot

Peinture unie à deux couches, teinte désignée par monsieur le vicaire, compris lessivage et masticage.

Salle de réception, salle à manger, cuisine et vestibule 73 mètres 08 à 0 francs 75 centimes soit...54 francs 80 centimes.

Peinture sur bois neuf à trois couches masticage compris, porte d'entrée, persiennes et plinthes soit 29 mètres 60 à 0, 90 francs ......26,64 francs.

Tapisserie: le papier à coller est estimé 0,75 francs le rouleau; il sera choisi par monsieur le vicaire; d'après le métrage 48 mètres à 0,40 francs soit...19,20 francs.

Bordures, pose comprise.......4, 75 francs.

Soit un total de 105 francs 39 centimes.

Le troisième lot a été adjugé pour soixante sept francs à Dingeon, peintre. Signé Dingeon.  

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Ordonnance d'acceptation du legs Bozany (maison vicariale)du 8 janvier 1833.

13 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #maison vicariale

Voici le texte de la lettre adressée par le sous-préfet de Saint-Pol au maire d'Auxi le 8 janvier 1833:
"Monsieur le Maire,
J'ai l'honneur de vous adresser une ampliation de l'Ordonnance du 11 mai dernier, par laquelle Sa majesté a autorisé votre commune à accepter le legs à elle fait par monsieur Bozany, d'une maison, deux granges et d'un jardin.
Je vous prie d'assurer l'exécution de cette Ordonnance.
Agréez, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération distinguée."
 
  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

La maison vicariale et la donation Bozany de 1832.

14 Juillet 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #maison vicariale

Un échafaudage couvre actuellement la façade d'une grande maison à l'entrée de la rue du général Leclerc, autrefois rue d'Amiens. C'est la "maison vicariale" léguée à la commune d'Auxi par un ecclésiastique d'origine auxiloise, Pierre Bozany, en 1832.                                          importation du 14 juillet 2012 046

                        photo Régis Renoncourt

 

 Voici l'extrait de ce testament daté du 28 janvier 1832:

"Du testament de maître Pierre Antoine Gabriel Bozany curé de la paroisse de Saint Wulfran d'Abbeville demeurant en ladite ville enclave de l'Hôtel Dieu rue Frettelangue reçu par maître Achille Joseph Nicolas Lanier notaire royal à la résidence d'Abbeville département de la Somme soussigné, en présence de maître Jean Charles Augustin Belettre chapelain de l'hôtel dieu d'Abbeville demeurant en la dite ville enclave de l'hôtel Dieu rue Frettelangue, maître Dominique Crimet rentier demeurant à Abbeville rue de la pêcherie d'eau douce numéro vingt huit, maître Joseph Cornil Désiré Poiré vicaire de la paroisse de saint Wulfran d'Abbeville demeurant en la dite ville petite rue Notre Dame et maître Pierre Jacques Plisson, marchand linger tous quatre témoins instrumentaires, le vingt huit janvier mil huit cent trente deux sur la minute duquel se trouve la mention qui suit:

"Enregistré à Abbeville le dix sept décembre mil huit cent trente deux folio quatre vingt quinze verso cases sept et huit et folio quatre vingt seize cases un, deux, trois, quatre et cinq reçu cinq francs pour droit et cinquante centimes pour le décime signé Bigorne

A été extrait littéralement ce qui suit:

"Je donne et lègue aux pauvres d'Auxi-le-Château une somme de trois cents francs aussi une fois payée.

Je donne et lègue à la commune d'Auxi-le-Château pour servir à perpétuité de logement à un vicaire et pour en jouir en toute propriété à compter du jour même de mon décès ma maison sise à Auxi-le-Château rue d'Amiens, telle qu'elle est et pour autant que j'en habitais, plus mon jardin dessous le fort et mes deux granges situées au même lieu occupées l'une par Léon Caron et l'autre par Lesot. Si ces deux legs ou l'un d'eux n'étaient pas acceptés, je veux et j'entends que les biens qui en sont l'objet accroissent et appartiennent à ma légataire universelle ci-après instituée à qui j'en fais don et legs pour ce cas-là seulement".                             

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite