Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Un "décompte" en 1705.

27 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #la vie quotidienne autrefois

Jeanne Prévost est la veuve du chirurgien Jean Judey.

Celui-ci, avant de mourir, a donné des soins, pansements et médicaments à la jambe "rompue" d'Antoine Courtois, marchand cordonnier, ainsi qu'à la plaie au visage de sa fille.

Par contre, Antoine Courtois a prêté de l'argent à Jean Judey, il lui a livré des souliers non payés, lui a fait divers charriages.

Le 7 novembre 1705, par acte devant notaire, Jeanne Prévost et Antoine Courtois déclarent se tenir quittes.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Journée de la déportation 1986.

27 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #armée - guerre - commémorations

Il pleuvait en ce mois de mai 1986 comme l'attestent les parapluies déployés.

Mais le maire d'Auxi, Jean-Pierre Déalle-Facquez, et Firmin Dollé, président de la section des anciens combattants déportés, prononcent bravement leur discours au pied du monument aux morts.

Comme nous le dit "l'Abeille de la Ternoise" du 3 mai 1986, ils rappellent la signification de la déportation; elle est synonyme de centaines de milliers de victimes, de torture, de chambres à gaz, de fours crématoires, de pendaisons.

Elle est la répression terrible et sanglante qui s'est abattue sur les résistants.

"Ils acceptèrent, malgré leur jeune âge, la déportation et souvent la mort, plutôt que la trahison" dit , en substance, Firmin Dollé.

Il rappelle ensuite le nom des Auxilois:

Abert Vermaelen, 27 ans, fusillé le 24 juillet 1942 avec 12 de ses camarades à la citadelle d'Arras; son épouse, Paule Langue, détenue longtemps à la prison de Loos-les-Lille; Raymond Dollé; Georges Belloy; Sadi Bartoux; Gérard Pruvost; Georges Leclercq, Emile Tacheux, Henri Petit, Paul Vincent, Roger Baiser, tous cinq morts en déportation.

 

Sur l'une ou l'autre des photos, on reconnaîtra Jean-Pierre Déalle-Facquez, Firmin Dollé, Pierre Richard, René Brunet, Alain Courtois, Alphonse Schrieke, Bernard Clair, Régis Renoncourt, Françoise Hocquinghem, Stanislas Kozimor.

Ces deux photos sont aux archives du cercle historique.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Saint Eloi 1975.

27 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

Cette fête traditionnelle fait l'objet d'un compte-rendu de "l'Abeille de la Ternoise" du 13 décembre 1975.

La Saint Eloi c'est la fête des forgerons, maréchaux-ferrants, serruriers, cultivateurs ...

Comme on le rappelle en 1933, le Saint Eloi était un brasseur, en 1934, un garagiste, en 1975, c'est Michel Thuillier, un cultivateur;

M; Lefebvre, président du groupement de la Saint Eloi, entouré de MM. Hernu et Crochart, respectivement secrétaire et trésorier, s'est plu à rappeler l'esprit de franche camaraderie qui a toujours animé la fête de Saint Eloi.

On rappelle à cette occasion un texte "historique":

"A Auxi-le-Château, la Saint Eloi est particulièrement joyeuse. Cultivateurs, forgerons, mécaniciens ainsi que tous les possesseurs de chevaux y participent.

Précédés de violons et parfois d'un cornet à piston, ils se rendent en cortège à l'église. Derrière les musiciens viennent: le porteur d'un gros gâteau posé sur une serviette, puis le Saint-Eloi de l'année, puis celui qui sera le Saint-Eloi de l'année suivante, enfin tous les fidèles du saint.

Après la messe, comportant la bénédiction et la distribution du gâteau, le cortège se reforme, musique en tête, jusqu'à l'auberge où l'on trinque joyeusement. Le Saint-Eloi offre à dîner à son prédécesseur et à son futur successeur. Le soir, on se retrouve au bal et on chante de vieux refrains.

Les quatre photos qui accompagnent l'article sont aux archives du cercle historique.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Complément à l'exposition 2013.

27 Juin 2014 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs Publié dans #commerce - artisanat - industrie

"Abeille de la Ternoise" du 24 janvier 1976.

Complément à l'exposition 2013.
Complément à l'exposition 2013.
Lire la suite

Quinzaine commerciale 1975.

26 Juin 2014 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs Publié dans #commerce - artisanat - industrie

"Abeille de la Ternoise" du 13 décembre 1975.

Quinzaine commerciale 1975.
Lire la suite

Une "diagonale" en 1976.

26 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

Tout le monde sait ce qu'est une diagonale.

Pour les cyclo-randonneurs cela signifie traverser la France dans le sens de ...la diagonale.

"L'Abeille de la Ternoise" du 3 juilet 1976 nous apprend donc qu'un sociétaire des cyclo-randonneurs auxilois, Roger Hernu vient de réussir la plus longue des diagonales de France, Brest-Menton, soit une distance de 1 400 km en moins de 5 jours.

Quittant Brest le 16 juin à 17h30, il atteint Chauvigny le 17 juin après une étape de 490 km qui lui fait traverser successivement les Montagnes Noires et la Suisse vendéenne.

Le 18 juin, il parcourt l'Auvergne pour faire étape à Issoire après 290 km de route.

Le 19 juin, une étape de 252 km le conduit à Pontaix (Drôme).

L'avant-dernière étape de 260 km comporte la traversée des Alpes avec le col de La Bossette altitude 2 600 m.

C'est enfin l'arrivée à Menton, le 21 juin, après une étape de 105 km, comportant encore l'ascension des cols de saint-Martin et de Turini.

Une magifique performance à l'actif de M. Roger Hernu; les dirigeants et sociétaires des C.R.A. sont extrêment fiers et heureux de cette belle réussite."

La photo qui accompagne l'article, représente Roger Hernu. Cette photo est aux archives du cecle historique.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Complément à l'exposition 2013.

25 Juin 2014 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs Publié dans #commerce - artisanat - industrie

"Abeille de la Ternoise" du 13 décembre 1975.

Complément à l'exposition 2013.
Lire la suite

Un beau match de tennis en 1976.

25 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

"L'Abeille de la Ternoise" du 28 février 1976 nous relate le tournois de tennis organisé par l'Amicale Laïque d'Auxi.

La finale est l'occasion de revivre un match de tennis qui fut palpitant d'un bout à l'autre.

Selon les prévisions, la finale opppose Daniel Monchiet et Bernard Rivoal le dimanche matin. Le match est arbitré par Jean-Claude Legrand dont nous ne savons rien par ailleurs (nos lecteurs pourraient nous donner des précisions qui, comme d'habitude, profiteraient à tout le monde). Quant aux deux protagonistes, ils sont bien connus puisqu'ils travaillent tous deux au collège, l'un étant prof de maths et l'autre prof d'Anglais. Le match va durer exactement de 10 h 40 à 12 h 45.

"Par sa qualité, la longueur des échanges, les retournements de situations, cette rencontre apporta à tous de réelles émotions: ni les joueurs, ni les spectateurs ne l'oublieront de sitôt!

Bernard Rivoal remporta le premier set sur le score serré de 7 à 5. Daniel Monchiet s'adjugea le second par 7 à 5 et mena au troisième par 5 jeux à 3 . Bernard Rivoal sauva le jeu et égalisa à 5 partout.

La salle craqua sous les ovations prolongées devant un tel duel à l'issue aussi incertaine. Finalement, Bernard Rivoal finit par enlever le dernier set et la victoire sur le score serré de 7 à 5, 5 à 5, 7 à 5.

36 jeux avaient été nécessaires pour départager les deux adversaires et amis.

Félicités l'un et l'autre avec le même enthousiasme par tous les sportifs présents et ravis, nos deux beaux joueurs se serrèrent longuement la main, sous les applaudissements de tous. Il y eur un vainqueur, certes, mais en fait il y eut surtout un triomphateur, le tennis, un sport magnifique aussi attrayant que passionnant.

Ajoutons que la finale de classement vit la victoire de Jean-Paul Toulet face à un Marcel Lemette toujours aussi combatif et sportif."

 

Pour remettre ce match dans le contexte de l'époque, disons qu'il y a 40 ans le tennis était encore largement considéré comme un sport élitiste contrairement au footbal par exemple. Cet article essaie donc de souligner l'intérêt de ce sport et sa beauté.

La photo qui accompagne l'article représente Bernard Rivoal, à droite et Jean-Paul Toulet, à gauche; cette photo est aux archives du cercle historique.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Dix braves à l'honneur en 1975.

24 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #armée - guerre - commémorations

Foule surtout composée d'hommes et déploiement de drapeaux dans le numéro du 17 mai 1975 de "l'Abeille de la Ternoise" du 17 mai 1975 : c'est la commémoration de la victoire de 1939-45 organisée par la municipalité d'Auxi avec le concours des A.C.P.G. - A.C.T.A.M., de l'harmonie municipale et des sapeurs-pompiers.

Sont présents, bien entendu, les notabilités de la ville.

Mais ce sont dix anciens soldats d'une autre guerre, celle d'Algérie, qui sont mis à l'honneur ce jour-là et qui reçoivent un diplôme des mains de MM. Herlin, Chamoux et Caron:

  • Just Hernu
  • Guy Guevel
  • Pierre Mahutte
  • Joseph Santerne
  • Jean Malbranque
  • André Nortier
  • Albert Alezy
  • Jean-Marie Pétrus
  • Roger Dheilly
  • Gilbert Fournel.

La photo qui accompagne l'article représente une vue générale des participants avec les drapeaux. Cette photo est dans les archives du cercle historique.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

 

Lire la suite

L'Auxiloise en septembre 1975.

24 Juin 2014 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

"L'Abeille de la Ternoise" du 27 septembre 1975 présente la photo de l'équipe première de l'Auxiloise.

Cette photo est aux archives du cercle historique.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite