Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Salaires, 1870.

16 Novembre 2016 , Rédigé par régiss renoncourt Publié dans #la vie quotidienne autrefois

Le salaire des ouvriers employés dans les ateliers de charité restant fixé à un franc par jour, le conseil municipal d'Auxi, au cours de sa séance du 30 septembre 1870, nomme une Commission qui essaiera d'obtenir des boulangers et des bouchers "si faire se peut" une baisse du prix du pain et de la viande.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Organiste, 1863.

15 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #église - presbytère - cimetière...

Au cours de sa séance du 28 mai 1863, le conseil municipal d'Auxi "désirant donner à Monsieur le curé-doyen un nouveau témoignage de la haute estime de la population pour la manière digne dont cet honorable ecclésiastique dirige les oeuvres si importantes qui lui sont confiées, vote un crédit de 100 francs pour l'organiste, ce qui portera le traitement de ce pauvre musicien à la somme de 500 francs y compris ce qui lui est accordé par le Conseil de fabrique"

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt

Lire la suite

Collège, 1856.

14 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #écoles

Au cours de sa séance du 14 août 1856, le conseil municipal d'Auxi autorise le maire à traiter amicalement avec Alphonse Ouziaux pour les travaux du collège d'Auxi.

Ceux-ci ne semblent pas avoir été faits correctement.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt

 

37 184 visiteurs

120 024 pages vues

ce sont les chiffres de notre blog à ce jour

Merci de votre confiance.

Nous espérons vous compter bientôt parmi nous pour la rédaction des artIcles. 

Lire la suite

Démission du secrétaire de mairie, 1884.

13 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #la vie quotidienne autrefois

Au cours de la séance du conseil municipal d'Auxi du 22 mai 1884, Wiet, secrétaire de mairie, annonce sa démission. Il est aussi arpenteur et libraire. Il a commencé sa carrière professionnelle en tant qu'instituteur.

 

Pour écrire cet article ,j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Soldat, 1816.

12 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #armée - guerre - commémorations

En 1816, la guerre est finie mais pas les mauvaises nouvelles.

Le 5 avril 1816, le maire d'Auxi, Michel Delienne, écrit au Préfet du Pas-de-Calais:

"Monsieur le Préfet,

J'ai l'honneur de vous informer que le nommé Pernes Louis Joseph conscrit de 1811, âgé de 23 ans, voltigeur au 48ème de ligne, décédé le 29 avril 1814 à l'hôpital militaire de Hambourg, fils de Louis Pernes et de feue Marie Catherine Calippe, dont le nom est inséré au recueil des actes de la Préfecture n° 7, est de cette commune.

En conséquence, je vous prie de vouloir bien me faire parvenir l'extrait de décès de ce militaire afin que je puisse en faire part à ses parents.

J'ai l'honneur de vous saluer très respectueusement.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Conflit d'intérêts, 1887.

11 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #politique -élections

Au cours de la séance du conseil municipal d'Auxi du 9 novembre 1887, Normand, conseiller municipal, demande que les conseillers municipaux ne puissent être fournisseurs de la commune.

Après discussion, on décide...d'attendre et de prendre une décision au cours d'une réunion ultérieure.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Quelques numéros de la revue "historia".

10 Novembre 2016 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs Publié dans #notre association

Cette liste complète les précédentes déjà publiées:

Les grands bandits de l'Histoire.

Le Vatican.

Les Vikings.

Saint Louis.

L'âge d'or des empereurs de Chine.

Casanova.

Alexandrie.

Mythologie.

Abraham.

Le Moyen-Age a tout inventé.

Lire la suite

La misère à Auxi: l'automne 1853.

9 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #la misère à auxi autrefois

Pendant quelques années à partir de 1849, ce problème disparaît aussi bien des compte-rendus du conseil municipal que de la correspondance du maire, ce qui ne veut pas dire qu'il est totalement éradiqué dans la réalité.
Léturgez décède en octobre 1853.
Fraîchement nommé, le nouveau maire et conseiller général, Gustave Deslavier, écrit au sous-préfet de Saint-Pol le 3 décembre 1853:
"Les besoins de la classe malheureuse se font pressants, il y a urgence de porter immédiatement remède et la commune ne peut le faire qu'avec les sommes provenant d'un emprunt. Il faudra ensuite déterminer les conditions en ce qui concerne les travaux à exécuter et les secours à donner aux ouvriers nécessiteux soit en farine soit en livraison de blé à prix réduit.
Quelques jours plus tard, le 29 novembre 1853, le conseil municipal, en présence des plus hauts cotisés (imposés) entend le rapport de la commission relative aux secours aux indigents.
Il y a à Auxi 168 ménages, soit 669 individus qui méritent le plus vif intérêt puisqu'ils ne gagnent ensemble que 145,60 francs soit 21 centimes 3/4 chacun (c'est à peu près le prix d'un kg de pain bis d'après des recherches effectuées sur des factures de l'époque).
 Il est incontestable qu'avec d'aussi faibles ressources, ces malheureux ne peuvent, vu la cherté du blé, se procurer le pain nécessaire à leur subsistance."
Pour aider ces infortunés "à vivre sinon entièrement, du moins en partie" (on notera l'expression), la commission propose: 
  • une fois par semaine, une distribution de farine afin que chacun puisse faire un kg de pain.
  • donner aux ouvriers les travaux d'entretien et de réparation à faire aux chemins ou dans les marais afin qu'ils puissent gagner le surplus de leur nourriture.
Cela coûtera 12 525 francs. Comme on n'a pas d'argent, on propose un emprunt de 12 000 francs au Crédit Foncier mais on n'envisage pas les moyens de le rembourser. Pour les 525 francs qui restent, on fait appel aux "âmes bienfaisantes".
On espère que le gouvernement applaudira aux mesures prises et que les pauvres seront reconnaissants de la sollicitude du conseil municipal. En effet, celui-ci adopte les propositions de la commission.
Le maire, Deslavier, propose de rembourser l'emprunt:
  • par une imposition supplémentaire pendant 6 ans, ce qui est adopté par 14 voix contre 11.
  • par la location d'un peu plus de 10 ha de terrains communaux qui jusqu'alors "ne rapportaient pas grand chose".
D'autre part, le duc de Luynes, sollicité comme à l'accoutumé, apporte son obole soit 500 francs.
La commission des subsistances fournira du blé à ceux qui cuisent eux-mêmes leur pain et du pain à ceux qui se fournissent chez les boulangers. Chaque jour, une distribution de soupes aura lieu à raison d'un demi-litre par personne pour les plus de 10 ans et d'un quart de litre par personne pour les moins de 10 ans.   
 
  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Généalogie d'Adrien Dubos au couple Georges Dupuis x Paule Dufour mariés en 1926.

8 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #généalogie - familles - couples

Adrien Dubos   x   Françoise Leconte   1689

!

Adrien Dubos   x  Marie Anne Bé    1725

!

Charles Antoine Hulot    x    Marie Françoise Dubos   1767

!

Pierre François Dufétel    x   Augustine Hulot    an 9

!

François Dufétel   x   Marie Catherine Paris   1826

!

François Bartoux   x   Augustine Dufétel   1849

!

Adolphe Bartoux   x   Cécile Dix    1868

!

Paul Dufour    x    Antonine Bartoux   1903

!

Georges Dupuis   x   Paule Dufour   1926

 

Régis Renoncourt

Lire la suite

Vélocipèdes, 1894.

7 Novembre 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #voirie et moyens de communication

Au cours de la séance du conseil municipal du 7 aout 1894, le maire d'Auxi, Pierre Dercourt, expose que plusieurs rues de la ville et notamment la place des maisonnettes servent de lieu d'exercices vélocipédiques qui pourraient amener des accidents pour les personnes qui circulent le soir, surtout qu'aucune machine n'est pourvue de trompe ni de grelot et pas même de lanterne.

Le conseil municipal est d'avis qu'il y a lieu de prendre un arrêté pour réglementer la circulation des bicyclettes dans les rues le soir.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Lire la suite