Cet article a été publié le 12 juin 2011 au cours du premier mois de notre blog; c'était l'année de notre exposition sur les vieilles familles auxiloises et, parmi elles la famille Bordeux qui fait l'objet de l'article; nous le publions de nouveau avec plaisir. 
 
"On commence à le savoir dans Auxi, notre exposition, qui se tiendra du vendredi 9 septembre au dimanche 18 septembre 2011 dans deux salles du premier étage de la mairie, aura pour thème la généalogie. Une partie de cette exposition sera consacrée aux vieilles familles auxiloises ayant au moins un ancêtre qui a vécu à Auxi à l'époque de Louis XIV.
 
Un exemple : Louis Bordeux, marchand épicier âgé de 30 ans, originaire de Flixecourt, épouse en 1791 une auxiloise Françoise Clotilde Leleu. L'arrière- grand- père de la mariée est Antoine Lecouvé, qui a épousé Françoise Dufour en 1699. Une vieille famille auxiloise donc.
 
Louis Bordeux s'installe sur la place et il figure bientôt parmi les plus hauts cotisés (imposés) qui assistent d'office aux séances du conseil municipal, quand celui- ci prend des mesures d'ordre budgétaire. Nous pouvons, grâce aux archives notariées, suivre les aléas de la vie du couple.
 
Françoise Clotilde Leleu décède, à l'âge de 45 ans, le 1er vendémiaire an XI (automne 1803), avec trois enfants encore mineurs.
 
Louis Bordeux représente ceux- ci, à l'automne 1804, lors de l'inventaire et de la vente des meubles suite au décès d'une tante, Rosalie Leleu, veuve d'Augustin Duriez.
 
Au cours de l'hiver 1804- 1805 (pluviôse an XII) a lieu l'inventaire dans la maison de Louis Bordeux, afin de sauvegarder les droits de ses trois enfants mineurs (ceux- ci ont la part de leur mère). Les mineurs ont un subrogé tuteur pris dans la famille maternelle.
 
Au printemps suivant (floréal an XII) a lieu le partage immobilier, et ce n'est qu'en 1813 qu'a lieu la liquidation.
 
Le 18 septembre 1814, Louis Bordeux, malade, rédige son testament. Il décède deux jours plus tard, à l'âge de 53 ans, et l'inventaire après décès a lieu dans les jours qui suivent.
 
Le 7 octobre 1814, Clotilde Bordeux cède, moyennant une compensation financière, ses droits à son frère aîné Louis et le même jour a lieu le partage.
 
Le 10 octobre 1814, a lieu la vente des meubles de Louis Bordeux et le 15 novembre est passé le bail de sa maison sur la place.
 
Le 14 avril 1817 a lieu un accord entre les deux frères et le 31 mai 1817 a lieu la reddition des comptes de l'aîné à la majorité de ses deux cadets.
 
Le 24 mars 1825 a lieu le mariage du cadet, Jean- Baptiste Bordeux avec Jeanne Tellier.
 
Voilà donc 14 documents qui, convenablement exploités, permettent d'éclairer la vie d'un bourgeois auxilois sous le Premier Empire.
Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi ainsi que la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.     
 
  •      Régis Renoncourt .  
Retour à l'accueil