Très vite, au moment de la création de notre blog, nous abordons les questions de généalogie, celle-ci étant pour beaucoup de gens une porte ouverte sur l'Histoire; nous publions donc de nouveau cet article déjà publié le 24 juin 2011.

 

On sait peu de choses sur Antoine Lecouvé. Il loue le 9 février 1699 à Adrien Durant et Antoinette Crampon, son épouse, laboureurs à la Neuville, un manoir amasé de maison (c'est à dire une maison et le terrain sur laquelle elle est bâtie) à la Neuville, rue allant au Planty, pour deux ans, au loyer de 40 livres par an payables par trimestres. Les locataires doivent entretenir les haies et clore le jardin sans pouvoir couper ni arbres ni haies. Si les bailleurs veulent faire construire un four et des dépendances, ils devront charger à leurs dépens les argiles nécessaires (on peut deviner, à cette phrase, qu'il s'agit de bâtiments en torchis).

 

Son arrière- arrière- grand- père: Antoine Lecouvé, marchand cordonnier, décédé en 1725, a épousé Françoise Dufour.

Son arrière- grand- père: François Baillet, bourrelier, décédé en 1710, a épousé Marie Lecouvé en 1691. Celle-ci est décédée en 1746 à 75 ans.

Son grand- père: Nicolas Leleu, marchand épicier, décédé en 1762 à 80 ans, a épousé Marie Françoise Baillet en 1716. Celle- ci est décédée en 1762 à 75 ans; ils meurent à trois semaines d'intervalle.

Son père, Antoine Nicolas Leleu, marchand cirier, né en 1728 et décédé en 1764 à 45 ans, a épousé Isabelle Margry en 1755. Veuf, il s'est remarié en 1762.


Françoise Clotilde Leleu, née en 1759, épouse Louis Bordeux en 1791  

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi et les archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

 

  •            Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil