"La Voix du Nord" fait le compte-rendu suivant de la messe de minuit de 1949:

 

"Cette messe célébrée par monsieur le vicaire Vanwarreghem fut éclatante tant par l'ampleur de la cérémonie que par le nombre des fidèles qui se pressaient dans la vaste église trop petite néanmoins pour contenir la foule.

Un autel fut dressé dans l'avant-choeur, face aux fidèles, leur permettant de suivre les différentes phases du Saint Sacrifice. L'Enfant-Jésus avait été porté par les enfants de choeur; la layette offerte par les Ligueuses de l'Action Catholique Féminine fut bénite par monsieur le Doyen Leconte pour être attribuée à l'enfant nouveau-né après minuit.

Monsieur le Doyen dirigea avec un art consommé les chants de la chorale mixte et de la Schola des jeunes filles et, d'autre part, l'éloquent pasteur sut faire passer dans l'âme de son auditoire sa flamme apostolique en développant le thème de la naissance du Sauveur.

Un éclairage électrique faisait ressortir la beauté de l'édifice et mit en relief la voûte du choeur, véritable dentelle de sculpture. Notons que pendant toute la journée du dimanche, de nombreux visiteurs affluèrent auprès de la crèche très artistique".                      

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série g des archives départementales du Pas-de-Calais à Arras.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil