Longtemps, les registres d'état-civil, appelés registres de catholicité (baptêmes, mariages, sépultures) avant la Révolution , ne furent pas très précis et l'on faisait appel, en cas de doute, au témoignage de personnes âgées.

 

Ainsi font, le 9 novembre 1730, les notaires royaux.

 

"Comparaissent les sieurs Jacques Devis, ancien brasseur, vivant de son bien, âgé de soixante et dix ans; Nicolas Leroy, ancien chapelier, âgé  de quatre vingt deux ans; Jean Bayart, tailleur d'habits âgé de soixante et neuf ans et Nicolas Petit, fermier, âgé de soixante dix ans, le tout aux environs, natifs d'Auxi- le- Château, y demeurant, lesquels ont unanimement et volontairement déclaré et attesté et certifié par ces présentes devant les notaires royaux soussignés qu'Adrien Fourdrin demeurant au dit Auxi- le- Château est décédé et y a été inhumé en l'année mil six cent quatre vingt huit ou environs; promettant les dits comparants d'affirmer d'abondant leurs déclarations véritables et de les attester de nouveau par devant qui il appartiendra pour servir et valoir au besoin en temps et lieu ce que de raison; ainsi fait et passé au dit Auxi- le- Château devant les dits notaires royaux."

 

  •      Régis Renoncourt. 
Retour à l'accueil