A cette époque, on fait souvent le même métier de père en fils. Les études que l'on appellerait aujourd'hui secondaires restent le lot d'une infime minorité. L'apprentissage est le moyen le plus courant d'accéder à un métier manuel.

Le 19 mai 1700, Pierre Daussy, papetier à Willencourt, engage Jacques Riquart, jeune homme à marier, comme apprenti.

Daussy s'engage à apprendre Riquart "à faire papier gris et botteleux sans en rien cacher et comme un maître doit faire à son apprenti", le nourrir à sa table, le loger pendant deux ans continuels et consécutifs, à commencer au 1er juin.

Riquart promet d'obéir bien et "dûment", de "travailler le mieux qu'il lui sera possible" au profit de son maître. A la fin des deux ans, Daussy donnera à Riquart 60 livres. Si Riquart quitte Daussy avant la fin des deux ans, sans son consentement, Daussy pourra prendre un autre ouvrier à sa place et à "ses dépens" c'est-à-dire que Riquart devra indemniser Daussy à proportion du temps qu'il aurait dû rester à son service. 

 

  • Régis Renoncourt.
Retour à l'accueil