link 

Au coin de l'hôtel Saint-Martin se trouve la rue ou ruelle du Four ou du Grand four. C'est là, en effet, que se trouvait le four seigneurial ou banal où l'on devait obligatoirement venir faire cuire son pain moyennant un droit (en farine, en pain  ou en monnaie) et sous peine d'amende sauf si l'on avait acheté une exemption ou franchise. Le droit de four banal a été racheté par les Auxilois au début du XVIIIème siècle (affranchissement du four banal). L'article 25 des coutumes locales de 1507 (nous sommes sous le règne de Louis XII prédécesseur de François 1er) traite de ce droit seigneurial. Il est ainsi libellé:

"Item tous les sujets de la dite ville d'Auxy soient qu'ils demeurent sur chef-lieu de fief ou en cotterie sont communs aux moulins et fours de mon dit sieur en telle manière qu'ils ne peuvent moudre leur blé ni faire leur farine, ni cuire leur pain ni autres mets et cuitures de four que aux dits moulins et fours de mon dit sieur que ce ne soit en confisquant leur dite farine et cuiture et ce en quoi et sur quoi elles seraient trouvées et pour le droit de vicomté que vulgairement on nomme coustage mon dit sieur a droit de prendre de vingt pains de cuiture un pain ou a le droit de la cuiture qui est pareil et ne peuvent les dits sujets enfourner ni mettre leurs dites cuitures au four qu'elles ne soient vicomtées et le droit de vicomté payé fors (sauf) ceux qui sont affranchis et exemptés".                                                                  

      Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives communales d'Auxi; nous remercions celles et ceux qui nous permis et facilité l'accès à ces archives.

 

  •  Régis Renoncourt
Retour à l'accueil