abeille

Dans un rapport datant du 18 avril 1928, la commission de la voirie note qu'elle a effectué une visite des rues d'Auxi. Voici son constat :

  • rue des Catelets : le bas-côté de la rue est déformé en certains endroits par suite du passage fréquent de lourds véhicules.
  • rue des Dames : un trou dans la route est à combler.
  • rue de la gare, au calvaire : transformation du caniveau existant en conuite par tuyaux de façon à mettre la route au même plan horizontal.
  • rue Wallart : mauvais état des caniveaux.
  • L'entrée de la rue du Four, près de l'hôtel Saint-Martin, pourrait être améliorée en damant les cailloux qui la constituent. La vidange d'eau de chez monsieur Quignon qui se trouve dans cette rue, sortant à 0,80 m au-dessus du sol, pourrait être conduite,par son propriétaire, jusqu'au sol afin d'éviter d'arroser les passants.
  • rue de Varennes (aujourd'hui rue Joseph Pierrin) : du côté de la chapelle de l'hospice, le trottoir est à arranger.
  • Les ordures ne doivent pas être enlevées fréquemment dans les rues du quartier de la Montagne. Les tas en sont nombreux et importants.
  • A signaler les dépotoirs rue d'Amiens (aujourd'hui rue du général Leclerc), au passage à niveau, rue du Cheval, route d'Abbeville, rue du Moulin, rue de Noeux.
  • Il semble nécessaire d'organiser un enlèvement plus régulier et passant partout le plus fréquemment possible; on ressent l'impression qu'il y a des quartiers déshérités. Une tournée de contrôle pourrait être faite par les gardes ou l'agent de ville.
  • rue d'Amiens (aujourd'hui rue du général Leclerc) : côté Ducatel, l'eau séjourne dans le ruisseau sur une cinquantaine de mètres. Ne pourrait-on pas demander aux Ponts et Chaussées de relever les pentes et la création d'un égoût pour l'envoi des eaux dans l'abreuvoir? (Cet abreuvoir se trouvait probablement près du fossé des armures).  

Régis Renoncourt

abeille

Retour à l'accueil