Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Arrêté sur les cimetières, 1863 (suite). Auteur : Régis Renoncourt.

31 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #église - presbytère - cimetière...

Article 4 : lorsqu'il y aura danger pour la salubrité publique à attendre l'expiration des 24 heures, comme, par exemple, dans le cas de putréfaction rapide ou de maladie contagieuse ou épidémique, l'inhumation pourra être permise avant l'expiration de ce délai.

 

Article 5 : il est expressément défendu de se réunir tumultueusement dans le cimeière, d'y entrer à cheval ou en voiture, de faire paître des bestiaux et d'y recueillir, sans l'autorisation de la fabrique (organisme chargé de gérer les biens de la paroisse) des herbages, fruits, branchages et même du bois mort.

 

On peut donc imaginer que si ces pratiques sont interdites, c'est qu'elles existaient. Il s'agit, précisons-le du "vieux cimetière" celui qui jouxte l'église. 

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 2O des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Arrêté sur les cimetières, 1863. Auteur : Régis Renoncourt.

30 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #église - presbytère - cimetière...

Le 27 août 1863, la municipalité d'Auxi émet un réglement municipal sur la police du cimetière et des inhumations.

Article 1 : les inhumations ne pourront être faites ailleurs que dans le cimetière sauf l'exception ci-après : "toute personne qui aura manifesté le désir, en présence de témoins, pourra être inhumée dans sa propriété particulière pourvu que cette propriété soit hors de l'enceinte de la ville et à la distance de trente cinq à quarante mètres au moins de cette enceinte".

Article 2 : aucune inhumation ne pourra être faite en quelque endroit que ce soit, sans une autorisation écrite de l'officier de l'état-civil et délivré sur papier libre et sans frais. Cette autorisation contiendra la désignation exacte de la personne décédée et l'indication de l'heure à laquelle il sera permis de l'inhumer.

Article 3 : dans les cas ordinaires, l'inhumation ne pourra avoir lieu que 24 heures après le décès. Pour maintenir l'observation de cette règle et empêcher les inhumations précipitées, l'officier de l'état-civil se fera indiquer très exactement l'heure du décès et s'assurera que cette indication n'est pas mensongère.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 2 O des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Les patentés à Auxi en 1815. Auteur : Régis Renoncourt.

29 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #commerce - artisanat - industrie

101 Lebrun Jacques  tailleur  3,29

102 Maincourt Antoine mégissier  12,50

103 Veuve Midy François lingère ambulante  3,62

104 Maugez Jean Baptiste  cordonnier  3,29

105 Maincourt Adrien  veuve échopière  4,39

106 Maincourt Georges François linger ambulant  3,94

107 Plé Eloy sabotier  3,29

108 Poiré Antoinette  marchand d'étoffes  25,00

109 Petit Jacques Louis maçon  4,39

110 Payelle Alexandre  maréchal ferrant  4,39

111 Régnier François  tourneur en bois  3,29

112 Révillon Jean Baptiste  cordonnier

113 Samier Pierre Louis  fabricant de bas  4,39

114 Sombret Honoré  tisserand  3,29

115 Saint Solieux Joseph veuve  lingère ambulante  4,49

116 Sallé Albin  cirdonnier  3,29

117 Tavernier Constantin  épicier  15,78

118 Tahon Pierre François épicier  14,91

119Turbert Jean Louis  mégissier  10,31

120 Turbert Jean Baptiste  aubergiste  25,32

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces achives.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Généalogie de Charles Farcy au couple Georges Lemaire x Antoinette Debureaux mariés en 1911.

28 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #généalogie - familles - couples

Charles Farcy   x Elisabeth Blond

!

Antoine    Farcy    x    Nicole Cordier    1704 

!

François Farcy    x    Jeanne Lelluin   1735

!

Augustin Douvry   x   Marie Marguerite Farcy   1765

!

François Douvry    x   Marie Antoinette Tahon   1788

!

Victor Douvry   x   Françoise Ternisien    1819

!

Louis Douvry    x    Aimable Gindicé   1856

!

Anatole Debureaux   x   Louise Douvry   1873

!

Georges Lemaire   x    Antoinette Debureaux   1911.

 

Régis Renoncourt

Lire la suite

Le mot du président.

27 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #vie associative

J'ai été, comme beaucoup d'entre vous sans doute, très impressionné par le succès sur la "Toile" de la "pétition" intitulée "on vaut mieux que ça".

On peut constater, journellement, que nos "élites" tiennent peu compte du "petit peuple" des "gens ordinaires" quand ils ne les méprisent tout simplement pas et il est bien que les victimes de cette indifférence ou de ce mépris en prennent conscience.

Quant à nous, sur notre blog, et ceci depuis près de 5 ans, nous avons donné toute leur place à ces "gens ordinaires", à ces "oubliés de l'Histoire" pour reprendre une expression du regretté Pierre Miquel.

Nous avons, par la même occasion, constitué une "banque de données" mise à la portée de tous et non pas conservée dans des "cartons" consultables de loin en loin.

On nous demande fréquemment des renseignements sur tel ou tel sujet. Nous les fournissons quand nous le pouvons. Mais le champ des recherches est tellement vaste que, souvent, nous répondons que nous avons peu de choses.

Et si les échanges se faisaient non plus à sens unique mais avec des aller-retour? Si ceux qui nous interrogent nous faisaient part de leurs propres recherches et de leurs trouvailles?

Et, mieux encore, s'ils nous rejoignaient? En ce jour de Pâques, ils nous feraient là un beau cadeau!

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Le rôle des patentes à Auxi en 1815. Auteur : Régis Renoncourt.

26 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #commerce - artisanat - industrie

81 -Joly Pierre  marchand de poterie  4,39

82 - Leurin Florimond  charcutier  20,62

83 - Labesse Nicolas  cabaretier  10,96

84 - Lafosse François  brasseur  36,84

85 - Lemerchier  marchand tanneur  38,65

86 - Loruy François  teiturier  4,39

87 - Longuet Antoine  tourneur en bois  ,29

88 - Lebrun Pierre  brasseur  47,15

89 - Longuet François veuve  boulangère  7,67

90 - Langlois Antoine  boulanger  10,30

91 - Leurin  Jean François  tonnelier  4,39

92 - Leroy Ferdinand  tonnelier  4,39

93 - Loir Antoine Joseph  marchand d'étoffes  35,09

94 - Léger Charles Joseph  pharmacien et marchand d'étoffes  28,95

95 - Léger Félix  chirurgien  14,26

96 - Lefebvre Augustin  charcutier  19,52

97 - Lefebvre Jean Baptiste  maçon  4,39

98 - Lebrun Louis Joseph couvreur en tuiles  4,39

99 - Leroy Nicolas  menuisier  8,65

100 - Lebrun Pierre Antoine  couvreur en tuiles  4,39

 

Régis Renoncourt

Lire la suite

"L'Auxiloise", 2000. Auteur : Régis Renoncourt.

25 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

Suite de l'article de "l'Abeille de la Ternoise" du 27 juillet 2000.

"Un nouvel entraineur:

Les équipes seniors seront entraînées par Jean-Jacques Dewarumetz. Ce n'est pas un inconnu pour avoir entraîné les jeunes durant de nombreuses années.

Après la vague de départs de 10 joueurs dans les équipes A et B, le président annonce l'arrivée de neuf joueurs venant des clubs du secteur.

Ces deux équipes devront se maintenir. M. Drouet compte sur l'assiduité des joueurs aux entraînements. Pour augenter la fréquentation des rencontres, le comité cherchera à améliorer la communication et ses relations avec la presse.

Les 56 jeunes, des débutants aux moins de 17 ans, seront dirigés par Guillaume Quénot, un joueur de l'équipe A, 1er vice-président au sein du comité directeur.

Pour continuer à étoffer les effectifs des six équipes jeunes (débutant, poussin, benjamin, 13 ans, 15 ans, 17 ans), "l'Auxiloise" recherche des joueurs nés surtout en 1993 et 1994 pour jouer chez les débutants.

L'article est signé "Pascal Guillemet"; il est accompagné d'une photo de Daniel Drouet.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

"L'Auxiloise" , 2000. Auteur : Régis Renoncourt.

24 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

Un article de "l'Abeille de la Ternoise" du 27 juillet 2000 fait le point sur l'équipe de football d'Auxi créee dans les années 1920 sous le titre "Daniel Drouet: nous avons du travail".

"Le nouveau président, Daniel Drouet, souhaite que tout le monde retrousse ses manches pour remettre le club de football sur les rails.

Le passé c'est le passé et Daniel Drouet ne souhaite pas y revenir. Il ne commentera donc pas les deux années noires de l'équipe première qui rétrograde en division d'excellence et la descente de l'équipe B  de la seconde à la troisième division. Le nouvel homme fort de ce club sportif préfère parler de l'avenir.

"Le club a besoin de prendre du recul. Nous y verrons un peu plus clair dans un mois.

Ce qui est certain c'est que l'équipe première doit se maintenir. Il n'est plus question de descendre. Tout le monde devra retrousser ses manches, des dirigeants aux joueurs et nous comptons aussi sur le soutien moral des parents de nos jeunes pour remettre ce club sur orbite "explique Daniel Drouet."

A suivre ..

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Rôle des patentes à Auxi en 1815. Auteur : Régis Renoncourt.

23 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #commerce - artisanat - industrie

61 - Déplanque Auguste  marchand de savon  21,93

62 - Delporte Jean Baptiste père  menuisier  4,39

63 - Delporte Jean Baptiste Florimond  couvreur  4,39

64 - Flécheux Guislain Martial  marchand d'eau de vie  50,88

65 - Flécheux Henri  marchand d'étoffes  28,95

66 - Fourdrinoy Charles François  brasseur  42,46

67 - Fourdrin Prosper   perruquier  3,29

68 - Fourdrin Antoine  tailleur  3,29

69 - Fauconnier Benoît   mégissier  8,11

70 - Flament Jean François   cordonnier  3,29

71 - Gaudry Augustin  chapelier  14,91

72 - Gauduin Philippe François  cordonnier  3,29

73 - Gainon Claude  armurier  12,95

74 - Godart Charlemagne  marchand d'eau de vie en gros  54,83

75 - Grincourt Amable  maréchal-ferrant  4,39

76 - Gauduin Antoine François  cordonnier  3,29

77 - Halloy Denis  cordonnier  3,29

78 - Hulin Charlemagne  menuisier  9,56

79 - Joly Alexandre  cordier  4,39

80 - Joly François  cordier  4,39.

 

Régis Renoncourt.

Lire la suite

Chronologie des rapports municipalité-collège. Auteur : Régis Renoncourt.

22 Mars 2016 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #écoles

2 avril 1832 : Monsieur Chivot directeur de l'école secondaire présente à l'agrément du conseil pour le remplacer M. Duquesnoy, de la commune du Ponchel; il a été délibéré à l'unanimité que M. Duquesnoy était agrée pour remplacer M. Chivot et que le local affecté à l'école secondaire serait mis à sadisposition.

 

1833, 1834, 1835 : néant.

 

août 1835 : second étage à l'école secondaire  2 400 francs

 

11 septembre 1836 : vote d'une allocation de 400 francs demandée par M. Duquesnoy directeur de l'école secondaire.

 

1837, 1838 : 400 francs.

 

1839 à 1849 : 600 francs.

 

1850 à 1853 : 200 francs.

 

1854 à 1866 : 200 francs plus 100 francs d'indemnité au logement.

 

28 mai 1867 : retraite de M. Duquesnoy directeur de l'école secondaire par suite d'un nouveau programme.

 

27 septembre 1867 : d'après les renseignements pris il résulte que M. Lefebvre déjà maître de pension à Amiens paraît réunir les conditions d'admision désirables mais qu'il ne consentira à accepter qu'à la condition qu'il lui soit accordé une subvention de 1 500 francs une fois payée pour déplacement et une subvention annuelle de 600 francs.

 

20 août 1868 : allocation à M. Lefebvre  1 500 francs.

subvention annuelle au même : 600 francs.

 

1868 à 1871 : subvention annuelle au même  600 francs.

 

4 juillet 1871 : indemnité de départ à M. Lefebvre: 600 francs.

 

28 août 1871 : le conseil après examen des titres présentés par trois concurrents ainsi que leur honorabilité, arrête à sa majorité considérable son choix sur M. Bouthors. En conséquence, M. Bouthors est nommé chef de l'institution secondaire.

Le conseil déclare ensuite continuer d'accorder à l'institution secondaire en la personne de M. Bouthors une subvention annuelle de 600 francs et les mêmes avantages qu'à son prédécesseur moins toutefois l'indemnité pour frais de déplacement.

 

1872 à 1885 : 600 francs.

 

Le mémoire date de 1885. Il est signé par Beaussart, maire.

 

Le collège fermera définitivement ses portes en 1889, faute de trouver un successeur à Bouthors.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Lire la suite
1 2 3 > >>