Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Généalogie de Louis Foubet au couple Alfred Foubet x Marcelle Bracquart.

27 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #généalogie - familles - couples

Louis Foubet      x      Isabelle Lefebvre

!

Louis Foubet     x     Marie Angélique Tellier      1721

!

Louis Foubet     x      Marie Catherine Pruvost    1745

!

Louis Simon Foubet    x     Marie Jeanne Dubos     1779

!

César Foubet   x     Marie Charlotte Paris     1824

!

Thomas Foubet    x     Caroline Bournonville     1851

!

Joseph Renaud Foubet    x      Henriette Dufossé   1875

!

Joseph Foubet     x    Louise Vasseur    1901

!

Alfred Foubet    x      Marcelle Bracquart     1926.

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

La Saint-Simon 1901.

27 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports


Sous le titre "foire", "le Journal de Saint-Pol" du 3 novembre 1901 écrit :
"Superbe journée que celle de mardi! Aussi la foule était-elle nombreuse sur le champ de foire. Celle-ci d'ailleurs en valait la peine et depuis de longues années on n'avait vu tant de boutiques et d'étalages dans nos rues. Vélocipèdes, jeu de massacre, musée genre Grévin, balançoires, tir à la carabine, mât de cocagne, tirelires sans oublier le montreur d'ours...et la danse du ventre; il y en avait pour tous les goûts. Le soir, les bals ont été des plus animés. La salle Pruvost comme la salle Mandresse étaient trop petites pour contenir toute la jeunesse qui s'y pressait. Beaucoup des habitants des environs ont bien regretté que le dernier train fût si tôt. Il est vrai qu'on avait la ressource de le manquer"
Sous le titre "Saint-Simon", le même numéro note que la Saint-Simon a retrouvé dimanche son entrain d'autrefois. "Nos joyeux cordonniers sont sortis par corporations, musiciens en tête. Jusqu'au soir, ils ont fait preuve de la plus grande gaieté". 
Pour écrire cet article, nous avons consulté la série g des archives départementales du Pas-de-Calais à Arras.
 
  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Le conseiller d'arrondissement et le conseil de révision de 1908.

26 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #conseil de révision

Le conseiller d'arrondissement est un mandat électif qui a disparu après la 2ème guerre mondiale. Il est, en quelque sorte, un intermédiaire entre le mandat de maire et celui de conseiller général, mandats qui existent toujours. Dans le canton d'Auxi, les deux conseillers d'arrondissement sont élus, comme les conseillers généraux, pour 6 ans, aux mêmes dates. Le conseiller d'arrondissement qui siège au chef-lieu d'arrondissement, en l'occurrence Saint-Pol, n' a pas voix délibérative. Il ne peut émettre que des "voeux" qui seront ensuite examinés au cours de la séance suivante du conseil général. Comme les deux autres mandats, il n'est ni rémunéré, ni indemnisé. Il est souvent considéré comme un "tremplin" pour le mandat de conseiller général dans le cadre d'un "plan de carrière" politique. 

Gustave Coquidé est l'un de ces deux conseillers d'arrondissement. Il est médecin à Frévent et c'est sur l'une des feuilles de son ordonnancier (où l'on apprend que ses consultations ont lieu à une heure) qu'il écrit la lettre suivante à Gutave Maincourt, maire d'Auxi, le 10 mars 1908:

"Monsieur le Maire,

Ce sera avec un sensible plaisir que je me rendrai à votre aimable invitation le 18 mars, je croirai même manquer à mon devoir envers la ville d' Auxi si j'agissais autrement.

Veuillez croire à l'assurance de ma parfaite considération.

Signé G. Coquidé.

Ci-joit un mandat de 6 francs. 

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

La cavalcade d'été de 1963.

25 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports


L'annonce de la cavalcade du 7 juillet 1963 est faite dans le numéro de "l'Abeille de la Ternoise" du 6 juillet 1963.
Elle est organisée conjointement par l'Union Commerciale, la municipalité, les Sociétés locales. Le club hippique de Frohen participera à la fête ainsi que 20 chars et groupes costumés. Le départ aura lieu à 15 heures Cité du Soleil et le cortège empruntera le parcours suivant: rue d'Arras, place de l'hôtel de ville, rue de l'église, rue Wallart, rue d'Hesdin (il faut noter que cette rue s'appelle "rue Roger Salengro depuis 1936), rue d'Abbeville (cette rue s'appelle rue Vermaelen depuis la fin de la 2ème guerre mondiale), place de Verdun, H.L.M. (cette cité s'appellera "Commune de Paris" en 1971), rue Christine, rue d'Amiens, rue des catelets, rue d'Abbeville, place de l'hôtel de ville.
Dans "l'Abeille de la Ternoise" du 13 juillet 1963 paraît le compte-rendu en première page avec deux photos:
"C'était un jour de liesse à Auxi en ce dimanche 7 juillet. Favorisée par un chaud soleil estival, cette remarquable manifestation connut un très gros succès populaire. Tout au long du cortège se pressait une foule bruyante et colorée qui applaudit les différents chars et groupes et laissa sans réserve déborder sa joie. Il est vrai que les organisateurs s'étaient surpassés pour présenter un spectacle de grande valeur tant par l'entrain et le dynamisme que sur la simple qualité artistique.
 A cette fête participaient les fanfares de Boubers, Fillièvres, Auxi.
"L'Abeille de la Ternoise" donne ensuite le palmarès:
Catégorie "chars":
  • Coupe et grand prix au char "cerisiers roses et pommiers blancs" de la rue d'Arras et des émailleries Aubecq.
  • Premier prix au char "auberge du Cheval Blanc" de la place de l'hôtel de ville.
  • deuxième prix ex-aequo aux chars "blanche-neige" de la rue d'Abbeville et au char "U.C.A. Circus" de la place de Verdun.
  • troisième prix au char "le Mexicain basané" de la place des Maisonnettes.
  • quatrième prix au char "les Ondines" de la truite Auxiloise".
  • cinquième prix au char "le Colombier" de la Rapide Auxiloise".
  La coupe de dynamisme est attribué au char "UCA Circus" de la place de Verdun.
Le prix d'ingéniosité est attribué au char "sans souci en fête" de Villers l'Hôpital.
Le premier prix des chars dansants ets attribué au char "la Madelon" du Ponchel, "Auberge du Cheval blanc" de la place de l'hôtel de ville et "en guinguette" de Vaulx.
Pour les groupes, le grand prix et coupe est attribué au char "vélos fleuris et cascadeurs" du V.C.A.; le premier prix au char "hommes d'armes d'Auxi, 1415" des H.L.M. route d'Abbeville; le second prix au char "les grosses têtes" du B.C.A.; le troisième prix à la fanfare de Boubers; le quatrième prix ex-aequo aux groupes "auto 1925" et "volley-ball auxilois".
En cette année 1963, monsieur Marcel Perrin est président d'honneur de l'Union Commerciale, monsieur Roland Crochart en est le président actif.
 
  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

L'acte de vente du presbytère en 1811.

25 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #église - presbytère - cimetière...

Le presbytère d'Auxi, aujourd'hui musée, date de 1823 comme cela figure d'ailleurs sur le bâtiment. Il est situé à l'emplacement de l'ancien presbytère vendu comme Bien National en 1796 au couple d'aubergistes Delaine-Roger. Quinze ans plus tard, nouvelle transaction que nous transcrivons ici :

"Le 16 février 1811,

Napoléon, par la Grâce de Dieu, Empereur des Français, Roy d'Italie et Protecteur de la Confédération du Rhin, à tous présents et à venir, salut et faisons savoir que:

Par devant Jacques François Dumas, notaire impérial du département du Pas-de-Calais, arrondissement de Saint-Pol, résidant à Auxi-le-Château, soussigné, en présence des sieurs François Xavier Dusolon, adjoint du receveur des droits réunis et Louis Marie François Sorel employé de l'octroi, tous deux demeurant au dit bourg d'Auxi-le-Château, témoins requis et désignés à défaut d'un second notaire, soussignés,

Fut présente Marie Françoise Roger veuve de Toussaint Delaine, aubergiste, demeurant au dit Auxi-le-Château laquelle a , par ces présentes, vendu, cédé et transporté sans autre garantie que ses faits et promesses, au profit du sieur Benoît Auguste Louis Defrance, receveur à cheval des droits réunis et dame Angélique Basilice Leguay, son épouse, qu'il autorise de l'effet des présentes, demeurant au dit Auxi-le-Château, de ce présents et acceptant de ce que veut pour eux, leurs hoirs et ayants cause

le fonds et propriété d'une masure amasée d'une cuisine, une grange, cour et jardin, sur laquelle était construite la maison presbytérale, située au dit Auxi-le-Château, rue du cimetière, tenant d'une liste aux héritiers Joseph Efroy, d'autre au sieur Bailleul, d'un bout aux ayants droits Ployart et d'autre bout à la dite rue du cimetière, pour de la dite masure et bâtiments en dépendant ainsi qu'elle se comprend et étend jouir, faire et disposer par les dits sieurs et dame à compter de ce jour en toute propriété et propre chose, de même qu'en a joui et avait droit d'en jouir le venderesse d'après l'adjudication qui en a été faite au Directoire du district de Montreuil-sur-mer le dix neuf thermidor an quatre (6 août 1796; le district est "l'ancêtre" de l'arrondissement; Auxi est alors dans le district de Montreuil).

La présente vente moyennant de deniers principaux la somme de sept cent francs, laquelle somme de sept cent francs les dits sieur et dame Defrance solidairement l'un pour l'autre promettent et s'obligent de payer à la dite Roger veuve Delaine en dedans le douze mars prochain sans intérêts; à la sûreté du paiement de laquelle somme les dits sieur et dame Defrance obligent leurs biens spécialement la masure dessus acquise.  

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Généalogie de Nicolas Wimart au couple Léon Petit x Gabrielle Bartoux mariés en 1900.

25 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #généalogie - familles - couples

Nicolas Wimart      x     Catherine Lenglet

!

Jean Bayart    x   Marie Catherine Wimart     1704

!

Jean Bayart     x     Marie Catherine Gauduin    1728

!

Théodore Douvry     x     Marie Isabelle Bayart     1764

!

Marc Bartoux    x    Marie Antoinette Douvry   1791

!

Paul Bartoux    x     Marie Petit     1823

!

Joseph Bartoux   x    Rosa Coignart    1863

 !

Léon Petit     x   Gabrièle Bartoux    1900.

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Une position de la municipalité d'Auxi concernant les cérémonies religieuses en 1935.

21 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #politique -élections

Les élections municipales de mai 1935 qui suivent le décès du maire, Joseph Carton, voient l'avènement à Auxi d'une municipalité très à gauche, de type "Front populaire".

 Le 19 mai 1935, Maurice Potié est élu maire par 13 voix sur 21 et le docteur Delorme 1er adjoint par 13 voix sur 21.

Au cours de la séance de conseil municipal du 14 juin 1935, on évoque la demande du curé-doyen d'Auxi pour la participation de la fanfare aux cérémonies religieuses.

Le docteur Delorme répond par la négative avec l'argumentation suivante:

"En tant que conseiller municipal d'une ville où sont représentées toutes les opinions, nous n'avons pas à manifester de sollicitude spéciale à Monsieur le curé-doyen d'Auxi-le-Château.

En conséquence, les manifestations religieuses ne seront pas interdites autant qu'elles ne troublent pas l'ordre public. Leur organisation et leur déroulement resteront totalement étrangers tant à la municipalité qu'aux Sociétés municipales comme par le passé, étant bien entendu que la liberté individuelle est toujours respectée et qu'individuellement tout membre de Société est parfaitement libre d'assister ou de ne pas assister aux manifestations religieuses".

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Généalogie de Charles Bartoux au couple Albert Bouzin x Antoinette Lemette mariés en 1921.

21 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #généalogie - familles - couples

Charles Bartoux       x    Marie Angélique Richard     1755

!

Pierre François Bartoux    x    Marie Céline Donneger   1785

!

Pierre Bartoux    x    Agathe Mayhu    1810

!

François Bartoux     x     Julie Paris     1850

!

Zélie Bartoux

!

Albert Bouzin     x     Ezilda Bartoux     1904

!

Albert Bouzin    x    Antoinette Lemette    1921.

 

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

La misère à Auxi autrefois: les premiers résultats de la Caisse d'assistance.

21 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #la misère à auxi autrefois


Au cours de la séance du 6 février 1862, la Société de bienfaisance fait état de la souscription faite pour donner du pain aux pauvres et pour arriver, autant que possible, à l'extinction de la mendicité:
Recettes:
  • livrets déposés à la Caisse d'Epargne .........2 132 francs
  • autres recettes.................................................  22 francs
  • reste à recouvrer.............................................   36 francs
  • intérêts.............................................................. 31,18 francs
  • Soit un total de 2 211,18 francs.
Dépenses :
Il a été distribué 5 962,8 kg de pain soit une dépense de 2 072,43 francs.
Reste disponible: 138,75 francs.
 
Les nouvelles souscriptions en cours donneront à peu près les mêmes résultats.
Et de conclure ainsi:
"Tels sont les sacrifices que s'est imposée une Société bienfaisante qui vient ainsi généreusement au secours des indigents de la localité et a atteint, en partie, la lèpre de la mendicité. Elle a du moins cessé de se faire en grand, ainsi que cela se pratiquait avant cette mesure si honorable pour les principaux habitants de la ville qui en ont pris l'initiative."
 
  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Du danger d'incendie des meules à Auxi en 1888.

21 Août 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fléaux - incendies - inondations - maladies


Les meules de récoltes ont longtemps fait partie du paysage de nos campagnes et, diront les nostalgiques,  de leur charme et leur pittoresque.
Elles présentaient toutefois un danger d'incendie que le maire d'Auxi, Jules Beaussart, tente de conjurer en publiant l'arrêté n° 133 du 28 juin 1888:
"Considérant que les cultivateurs ont l'habitude d'établir des meules de récoltes, par groupes nombreux, le long de la voie publique, de la ligne de chemin de fer (celle-ci existe alors depuis 10 ans) ou près des habitations
Considérant qu'une étincelle partie d'une cheminée, d'une locomotive ou de la pipe d'un fumeur qui passe ou qui cherche un abri près d'une meule peut, en effet, allumer un incendie qui, dans la situation, prendrait vite la proportion d'une calamité publique
Considérant qu'il est urgent de prévenir une pareille éventualité
Arrête:
Article 1er : il est interdit d'établir des meules de récoltes par groupe; la distance entre chacune d'elles devra être d'au moins 40 mètres.
Article 2 : il est expressément défendu d'établir des meules à une distance moindre que 40 mètres des chemins et de la ligne de chemin de fer et à moins de 100 mètres des habitations et bâtiments d'exploitation.
Article 3 : il est aussi défendu d'allumer du feu dans les champs, plus près que 100 mètres des maisons, bois, vergers, haies, meules de grains, de foin ou de paille. "
 
  • Régis Renoncourt.   
Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>