Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Notre association au Salon du Livre de Blangerval-Blangermont

30 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #notre association

Notre association était présente au 2ème Salon du Livre de Blangerval-Blangermont le 16 juin 2012

 

DSCN2463.JPG

 

En fond, notre Président, M. Renoncourt en discussion avec la Présidente du Cercle Historique du Ternois, Madame Acquart

Lire la suite

Une occupation oubliée: 1815-1818: la question du logement des troupes.

26 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #armée - guerre - commémorations

Le 12 mars 1816, Léon Boistel, ancien maire d'Auxi, écrit une lettre à Michel Delienne:

"J'ai eu hier soir un entretien avec Monsieur le Colonel chef de l'Etat-Major qui est à Givenchy, relatif au Colonel que je loge. Je lui ai fait voir le billet de logement qui n'est que pour un colonel, deux domestiques et une voiture tandis que je suis chargé de la femme du dit colonel et d'une autre femme ce qui fait cinq pour trois.

Je lui ai fait voir aussi ma pétition présentée à Monsieur le Préfet le 19 février dernier tendant à ce qu'il veuille ordonner que le dit colonel soit placé dans un des châteaux voisins tels que Drucas, Beauvoir et Bachimont, observant que je me trouve fatigué de loger des colonels depuis le 6 novembre dernier, laquelle pétition fut renvoyée à Monsieur le sous-préfet de Saint-Pol, le 24 février dernier pour examen et décision convenable. A quoi le dit chef de l'Etat-Major m'a répondu avoir reçu une lettre du dit sous-préfet dans laquelle il lui déclare que ma maison et la Seule propre au logement d'un colonel, je lui proposai de le conduire chez vous, Monsieur, ou d'aller vous engager à venir le trouver chez moi pour que vous puissiez l'assurer qu'il y a plusieurs autres logements convenables, outre les châteaux précités, savoir chez messieurs Wallart Gaspard et Guislain, Duboille Sulpice et Théodore, Loir, chacun à son tour.

Je vous prie de faire connaître de suite à Monsieur le sous-préfet qu'il est dans l'erreur et que les choses sont telles que j'ai l'honneur de vous le mander.

J'ai celui d'être très respectueusement, Monsieur, Votre très Humble serviteur. Boistel."

 

Le même jour, Delienne écrit au sous-préfet:

"Monsieur Boistel est venu plusieurs fois chez moi pour me prier de changer Monsieur le Colonel de logement, m'observant qu'il avait toujours été logé de colonels et qu'il y avait d'autres personnes en état de le loger comme vous le verrez par sa lettre que je vous envoie en original. Je lui ai observé que je ne connaissais pas plus les logements qu'il m'indiquait que le sien, que Monsieur le Colonel, après avoir fait visiter les logements avait choisi sa maison, que de mon autorité, je ne croyais pas pouvoir le changer et que je le priais de me donner ses plaintes par écrit et que je vous les transmettrais.

J'ai l'honneur.....Delienne."

 

Le 16 juillet 1816, en l'absence du maire, c'est Martial Flécheux, alors adjoint au maire, qui adresse la lettre suivante au sous-préfet de Saint-Pol:

"J'ai l'honneur de vous adresser, ci-inclus, l'état de la dépense à payer pour le département de la guerre, pour l'indemnité de logement et de chauffage, attribuée aux habitants de cette commune qui ont logé des troupes anglaises pendant le mois de mars dernier. Je vous prie d'en solliciter la liquidation."

 

A la séance du conseil municipal d'Auxi du 24 janvier 1817, on apprend que ceux qui ont supporté le logement de troupes n'ont encore rien touché.

 

Le 27 janvier 1817, Delienne écrit au sous-préfet:

"J'ai l'honneur de vous adresser un extrait de délibération du conseil municipal tendant à ce que la somme accordée pour indemnité de logement divisé entre tous les habitants de cette commune qui ont logé les troupes alliées soit par vous allouée et versée dans la caisse des pauvres de cette commune."                           

 

  •                                                                                                                                          Régis Renoncourt .
Lire la suite

Généalogie de Charles Bartoux au couple Maurice Bartoux x Isabelle Bourgeois mariés en 1910.

26 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Charles Bartoux      x   Marie Angélique Richard    1755

!

Pierre François Bartoux     x   Marie Céline Donléger    1785

!

Pierre Bartoux    x     Agathe Mayhu    1810

!

François Bartoux      x      Augustine Dufétel    1849

!

Joseph Bartoux    x     Louise Ducrocq    1879

!

Maurice Bartoux     x     Isabelle Bourgeois    1910.       

 

  •                                                                                Régis Renoncourt .

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Généalogie de Antoine Trogneux au couple Georges Hinet x Madeleine Langlois mariés en 1911.

25 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Antoine Trogneux      x      Jeanne Petit

!

Pierre Trogneux     x     Anne Trogneux    1703

!

Pierre Trogneux     x    Marie Lenoir    1751

!

Pierre Joseph Candas    x    Marie Anne Trogneux      1772

!

Pierre Candas     x    Geneviève Decroix      1813

!

François Candas    x    Basilice Cayeux    1844

!

Joseph Langlois    x     Henriette Candas    1865

!

François Langlois   x     Marie Massé    1892

!

Georges Hinet    x      Madeleine Langlois    1911.                

 

  •                                                                                                                           Régis Renoncourt . 
Lire la suite

L'incendie de 1854 à Auxi (2).

24 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #fléaux - incendies - inondations - maladies

Une Commission est nommée pour reconnaître le montant des pertes de toute nature résultant de cet incendie. Le 1er juillet, elle a terminé son travail.

  Deslavier envoie au sous-préfet le tableau des pertes dont le montant total est évalué à 192 947 francs (c'est presque deux fois le prix qu'a coûté l'hôtel de ville reconstruit six ans plus tard).

Le maire d'Auxi demande un secours au département. En ce qui concerne la question des récompenses à accorder aux pompiers et citoyens qui se sont spécialement distingués, il renonce à cause, dit-il, de la difficulté de faire des choix et par crainte des interprétations et récriminations qui pourraient naître dans la Compagnie des pompiers et par suite en rompre l'harmonie. Il indique que c'est d'ailleurs l'avis des chefs de cette Compagnie. Il se borne donc à dire que cette Compagnie dirigée avec intelligence, dévouement et courage par le capitaine, les officiers et autres chefs et bien secondée par la population, a fait son service de manière à mériter les plus grands éloges, tant pendant l'incendie que depuis, en veillant de jour et de nuit depuis une semaine conjointement avec d'autres citoyens désignés pour empêcher la reprise de l'incendie dont l'immense quantité de décombres encore fumants pouvait faire craindre le renouvellement.

Il conclut en suggérant qu'une lettre de félicitations du Préfet et une mise à l'ordre du jour de la Compagnie avec une récompense collective feraient les meilleurs effets.

Il signale, d'autre part, que toutes les classes de la Société ont apporté leur concours et met en avant le dévouement dont un grand nombre de femmes ont donné des preuves incontestables. 

Puis il cite plus particulièrement:

  • mesdames Poulain et Bray, Soeurs de la Providence.
  • mademoiselle Carpentier, directrice de la Poste aux Lettres.
  • mademoiselle Louette, directrice du pensionnat avec sa sous-maîtresse et tout son pensionnat.
  • monsieur Duquesnoy, directeur de l'école secondaire et ses élèves qui sont restés sur les lieux pendant toute la durée de l'incendie pour contribuer à l'entretien des chaînes.
  • le vicaire de la commune qui a montré une activité, un dévouement et un courage dont il renonce à faire l'éloge. Il prie toutefois le Préfet d'appeler l'attention de l'évêque du diocèse sur ce noble dévouement.
  • mademoiselle Touzet, directrice de la salle d'asile pour qu'il sollicite l'obtention d'une récompense. Par une lettre du Préfet datée du 21 juillet 1854, on apprend qu'elle a reçu un mandat de 40 francs.      
  •                                                                                                                 Régis Renoncourt .
Lire la suite

Le testament d'un couple de tisserands de Vaulx en 1696.

24 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #vaulx les auxi

Le 29 octobre 1696, Antoine Hénocq, tisserand à Vaulx et Antoinette Godalier, sa femme, sains de corps et d'esprit, font leur testament.

Ils recommandent leur âme à Dieu. Ils veulent être inhumés dans le cimetière de la paroisse.

Le survivant aura la charge des obsèques et funérailles de son conjoint.

Il aura la jouissance et l'usufruit, sa vie durant, des biens mobiliers et immobiliers qui iront ensuite aux héritiers selon la coutume des lieux.

Si le mari survit, il ne sera pas tenu de rendre aux héritiers de sa femme le rapport conventionnel prévu par le contrat de mariage mais en profitera sa vie durant.

Les témoins sont Jean Belleguise, fils à marier, d'Auxi, et Jean Bellavoine, fils à marier, de Vaulx.                      

 

  •                                                                                                                                                     Régis Renoncourt . 
Lire la suite

Prochaine réunion du Cercle historique le 11 juillet 2012.

24 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #notre association

Notre prochaine réunion aura lieu le mercredi 11 juillet 2012 à 17 heures 30 à notre local rue Salengro.

A l'ordre du jour, nous parlerons principalement de notre exposition de septembre dont le thème, on le sait, sera la nourriture et la cuisine.

Pour nos membres, nous disons "faites le plein d'idées et de propositions concrètes".

Quant aux visiteurs de notre blog, ils sont cordialement invités à cette réunion où ils pourraient apporter eux aussi des idées intéressantes.

A bientôt.

 

importation du 25 mars 2012 161

 Notre équipe lors de la dernière assemblée générale du Cercle historique d'Auxi et environs.                        

Lire la suite

Généalogie de Charles Couvillers au couple Eugène Bréart x Lucienne Deboffle mariés en 1936.

24 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Charles Couvillers     x    Marie Anne Lamourette

!

Gabriel Couvillers        x     Marie Madeleine Tillier     1770

!

Antoine Dufétel      x      Marie Françoise Couvillers    1808

!

Jean François Dufétel       x    Marie Narcisse Courtois    1842

!

Jules Dufétel    x      Marie Boufflers   1867

!

Joseph Deboffle    x     Julia Dufétel    1897

!

Eugène Bréart   x    Lucienne Deboffle   1936.                    

 

  •                                                                                                          Régis Renoncourt .
Lire la suite

Une occupation oubliée: 1815-1818: questions en suspens, 1816-1819 (2).

24 Juin 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #armée - guerre - commémorations

Le 25 juin 1816, Michel Delienne, maire d'Auxi, écrit au sous-préfet de Saint-Pol:

"Monsieur le sous-préfet,

Le voiturier Dubos qui a conduit la voiture que la commune d'Auxi a fournie en juin de l'année dernière me demande tous les jours le paiement qui lui a été alloué pour la conduite de cette voiture. J'ai eu l'honneur de vous l'envoyer dans un temps et comme vous n'avez pas voulu décider, j'ai soumis votre lettre aux membres du conseil municipal de cette commune qui ont été d'avis que les communes ne devaient pas demander à capituler avec un malheureux qui s'est exposé au danger.

Cependant, monsieur le maire de la commune de Buire est venu ce matin avec une nouvelle répartition dans laquelle vous portiez sa commune pour 294 francs au lieu de 473,98 francs; celle du Ponchel pour 134 francs au lieu de 218,76 francs et Willencourt 55,89 francs au lieu de 91,15 francs soit au total 483,89 francs au lieu de 783,89 francs.

Il résulte de cela que cette commune (Auxi) éprouve une augmentation de 300 francs par la réduction opérée sur les autres ce qui donne lieu de penser qu'il y a erreur dans le calcul car au premier aspect il ne paraît pas juste que cette commune (Auxi)supporte plus que sa quote-part.

Veuillez, Monsieur, avoir la bonté d'examiner cette affaire qui doit être terminée depuis longtemps.

J'ai l'honneur.... Delienne.

 

Nouvelle lettre au sous-préfet le 16 décembre 1816:

"Monsieur,

Nous sommes convenus le 7 juillet dernier avec messieurs les maires de Buire, Le Ponchel et Willencourt pour terminer au sujet de la voiture que la commune d'Auxi a fournie en juin 1815. La commune de Buire doit payer 388,50 francs, celle du Ponchel 179,50 francs, Willencourt 74,50 francs et Auxi 1 200,50 francs; il reste le voiturier à payer, ma commune ayant payé le restant. Comme il m'a prié de vous écrire pour que vous engagiez ces messieurs à le payer, le faisant, vous m'obligerez infiniment pour ne plus être poursuivi par le dit Dubos.

J'ai l'honneur... Delienne.

 

L'affaire est toujours en suspens le 19 novembre 1819 comme le montre une nouvelle lettre de Michel Delienne au sous-préfet de Saint-Pol :

"Monsieur le sous-préfet,

J'ai reçu le prix des deux derniers quarts de fournitures faites aux troupes alliées, montant à la somme de 942,37 francs; n'ayant trouvé des états détaillés que pour ceux qui avaient fourni l'avoine, de la paille et du foin les 22 octobre et les 5 et 6 novembre 1816, j'ai payé à tous ceux qui y étaient portés soit 408,18 francs. Ne sachant à qui rembourser pour les autres fournitures, faute de renseignements, j'ai versé l'importance dans la caisse des pauvres."       

 

  •                                                                                                                         Régis Renoncourt . 
Lire la suite

Le programme des manifestations du bicentenaire de la Révolution à Auxi en 1989.

24 Juin 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

La Révolution de 1789 reste l'événement fondateur de la modernité française et, cette année, à l'occasion du 14 juillet, on fera la fête à Auxi sur ce thème. Souhaitons aux organisateurs beau temps et beaucoup de monde.
Il y a 23 ans, c'était, rappelez-vous, l'année du "bicentenaire" qui a donné lieu dans la France entière et à Auxi à d'amples manifestations festives.
Voici le programme de ces manifestations à Auxi :
  • Dimanche 11 juin : les grands moments de la Révolution: grande cavalcade organisée par le Syndicat d'Initiatives.
  • Samedi 24 juin : présentation du projet d'action éducative: vie rurale et Révolution en Artois et Picardie, au collège d'Auxi.
  • Vendredi 14 juillet : fête populaire, jeux, défilés, bal, feu d'artifice exceptionnel place de l'Hôtel de Ville.
  • Samedi 9 septembre : musée municipal: exposition de faïences "révolutionnaires". L'Harmonie municipale et la chorale d'Auxi participeront à toutes ces manifestations. L'Union Commerciale organisera de mars à août une animation permanente: drapeaux révolutionnaires, décoration de vitrines.           
  • Pour écrire cet article, nous avons consulté un document appartenant à une personne privée dont nous remercions la contribution à notre blog. 
  •                                                                         Régis Renoncourt . 
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>