Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les 160 patentés en 1811 (2).

31 Mai 2012 , Rédigé par régis renoncourt Publié dans #commerce - artisanat - industrie

41 -  Beaussart Charles Antoine Joseph, march. de fer et marchand orfèvre, 100 francs

42 -  Déplanques Louis Joseph père, cabaretier,  80 francs

43 -  Dercourt Pierre Victor, cordonnier et sabotier

44 -  Decroix Antoine Joseph, savetier

45 -  Veuve Dalbert Jean Baptiste, débitante d'eau-de-vie

46 -  Darsy Maximilien, boucher,  30 francs

47 -  Darsy Sulpice, boucher,  40 francs

48 -  Devis Marie Anne et sa soeur, aubergiste,   80 francs

49 -  Dufossé Louis Joseph, mercier et débitant d'eau-de-vie,      80 francs

50 -  Duboille Théodore, marchand tanneur,   80 francs

51 -  Déplanques Louis Joseph fils, brasseur et cabaretier,   80 francs

52 -  Dercourt César, épicier et débitant d'eau-de-vie,   40 francs

53 -  Dorion Jean Baptiste, marchand linger ambulant,  30 francs

54 -  Demarest Alexandre, marchand d'étoffes,   70 francs

55 -  Deveaux Pierre Marcel, cabaretier et débitant d'eau-de-vie,  60 francs

56 -  Veuve Delaine, aubergiste,    100 francs

57 -  Veuve Debret, aubergiste

58 -  Delannoy Jean François, mercier et débitant d'eau-de-vie

59 -  Defrance Auguste, marchand d'étoffes,  60 francs

60 -  Darsy Marc Luxor, mégissier,  30 francs

61 -  Déplanques  François Yves, débitant d'eau-de vie

62 -  Dyvincourt Julie, épicière,  30 francs

63 -  Despréaux Pierre François, échopier

64 -  Dercourt Alexandre, débitant d'eau-de-vie

65 -  Dubos Antoine François Gabriel, épicier et débitant d'eau-de-vie,  20 francs

66 -  Daussy Grégoire, marchand de poteries, de sel et d'eau-de-vie

67 -  Dercourt Marc Antoine, cordonnier

68 -  Déplanques Auguste, boulanger,  30 francs

69 -  Dubos Adrien, débitant de boissons

70 -  Delienne Michel, fabricant d'étoffes,  60 francs

71 -  Delporte Jean Baptiste, couvreur en tuiles

72 -  Delporte Jean Baptiste Florimond, couvreur en tuiles

73 -  Evrard Dominique, fabricant d'huile,   500 francs et moulin à farine,  1 000 francs

74 -  Flécheux Martial, marchand de vin et débitant d'eau-de-vie au détail,  60 francs

75 -  Flécheux Henri, marchand d'étoffes,  60 francs

76 -  Fourdrinoy Charles François, brasseur et cabaretier,  40 francs

77 -  Fourdrin Prosper, perruquier

78 -  Fauconnier Benoit, mégissier,  40 francs

79 -  Flamant Joseph François, cordonnier et marchand de sel

80 -  Froissart Thomas, sabotier ambulant.              

 

Régis Renoncourt                                 

Lire la suite

Notre réunion du 30 mai 2012.

31 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #notre association

Nous étions 10 à cette réunion qui portait essentiellement sur deux sujets: l'exposition de septembre et le blog.

L'exposition de septembre aura lieu du samedi 8 au dimanche 16. Le titre en sera : "se nourrir au fil du temps". Elle fera le plus possible appel à l'histoire locale et, comme l'an dernier, nous espérons que nos amis qui visitent notre blog nous fourniront documents et témoignages qui enrichiront cette exposition.

Quant à notre blog, nous allons nous efforcer d'améliorer encore sa présentation et surtout de lui apporter régulièrement des articles nouveaux sur les sujets les plus divers.

Nous serons aussi présents le samedi 16 juin au forum organisé par "sillon de culture" à Blangermont- Blangerval.                                    

Lire la suite

Prochaine réunion du cercle historique (rappel)

29 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #notre association

Elle aura lieu demain mercredi 30 mai 2012 à 17 heures 30 au local habituel.

Lire la suite

Les 160 patentés auxilois en 1811.

29 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #commerce - artisanat - industrie

Voici la liste des patentés auxilois avec, éventuellement, le montant ou évaluation des loyers des maisons d'habitation, magasins, boutiques, ateliers ou usines. La patente est l'une des quatre contributions instaurées au moment de la Révolution. Elle concerne les professions indépendantes non agricoles.

1   -  Asselin Charles François, arpenteur

2   -   Ancel Charles François, ferrailleur

3   -   Bacon Hyacinthe, cordonnier

4   -   Beauvain Victoire, tisserand et lingère

5   -   Bordeux Louis, mercier, débitant d'eau-de-vie, fabricant d'étoffes  80 francs

6   -   Boistel Antoine Léon, fabricant de savon,   150 francs

7   -   Bulot Joseph, teinturier

8   -   Brasseur Pierre, bourrelier, 20 francs

9   -   Veuve Joseph Boulanger, marchande lingèree ambulante,  20 francs

10 -   Boulanger Joseph Antoine, cordonnier

11 -   Brasseur Guillaume, bourrelier,  20 francs

12 -   Boitez Louis Joseph, cabaretier et débitant d'eau-de-vie,  40 francs

13 -   Bonnave Constant Joseph, teinturier

14 -   Bailleuil Jean Baptiste, charron,  10 francs

15 -   Blondel Antoine François, boucher,   30 francs

16 -   Veuve Jean Bayart, échopière

17 -   Becquet Ambroise, brasseur, mercier, débitant de bière et d'eau-de-vie , 60 francs

18 -   Bellettre Thomas, tisserand

19 -   Veuve Cacheleux, fabricant d'huile, 900 francs; moulin à farine,  900 francs

20 -   Caron Léon Wulphy, cordonnier

21 -   Colpart André, vitrier

22 -   Carré Thomas, cabaretier,   40 francs

23 -   Courtois Amand, chapelier et débitant de boissons,   40 francs

24 -   Caron Léon père, cordonnier

25 -  Veuve Candas Pierre Joseph, brasseur,   80 francs

26 -  Carpentier René, tourneur en bois

27 -   Carpentier François, tourneur , échopier et débitant d'eau-de-vie

28 -   Candas François Joseph, tonnelier

29 -   Candas Jean Baptiste, tonnelier et cabaretier,   40 francs

30 -   Carpentier Louis François, tanneur,    60 francs

31 -   Cailly François, cordonnier

32 -   Darsy Marc Luxor, boucher,    70 francs

33 -   Danicourt Alexandre, cloutier

34 -   Veuve Delavallée, tailleur

35 -   Decroix Charles François Félix, tailleur

36 -   Devis Claude, ferrailleur

37 -   Dufossé Augustin, échopier et débitant d'eau-de-vie

38 -   Dix Nicolas, cabaretier et savetier ,   30 francs

39 -   Delgove Joseph, marchand cordier

40 -   Duboille Louis Sulpice, marchand drapier,    150 francs.      

Lire la suite

Les sorties pédestres de janvier 1976 à Auxi.

28 Mai 2012 , Rédigé par Régis Renoncourt Publié dans #fêtes - loisirs et sports

"L'Abeille de la Ternoise" du 17 janvier 1976 publie le programme des prochaines sorties pédestres chez les cyclo-randonneurs auxilois. 

  • 18 janvier : sortie de 15 km vers Le Ponchel et Sélandre; départ 9 heures.
  • 25 janvier : promenade de 15 km aux étangs de la Somme; départ d'Auxi en voiture à 8 heures.
  • 1er février : sortie en forêt de Crécy (15 km); départ d'Auxi en voiture à 8 heures 30.

Les C.R.A. invitent amicalement tous les amateurs à les accompagner.           

 

Pour écrire cet article, nous avons consulté les archives du Cercle historique d'Auxi et de ses environs.

  • Régis Renoncourt.
Lire la suite

Les propriétaires de chevaux à Auxi en 1902 (2).

28 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #la vie quotidienne autrefois

  • Dequen Emile, louager, 3 juments, un cheval hongre
  • Marcotte Jules, cultivateur, 4 juments
  • Bordeux Charles, cultivateur, une jument
  • Tellier Henri, cultivateur à Lannoy, une jument
  • Bienaimé Jean Baptiste, entrepreneur de transports, 2 juments, 2 chevaux hongres
  • Bonnave Paul, maréchal-ferrant, 2 juments
  • Viviez Ernest, tanneur, un cheval hongre
  • Dépréaux Joseph, cultivateur, 5 juments, un cheval hongre
  • Deboffle Joseph, cultivateur à Lannoy, 3 juments
  • Vaudet César, cultivateur à La Neuville, 7 juments
  • Parvillers Achille, cafetier, 2 juments, un cheval hongre
  • Hulot Alfred, bourrelier, un cheval hongre
  • Veuve Du Bellay, cultivatrice, 8 juments, 5 chevaux hongres
  • Petit Michel, cultivateur, 3 juments, un cheval hongre
  • Nivel Jules, entrepreneur de charrois, 3 juments, 2 chevaux hongres
  • Lefebvre Louis, légumier, une jument, 2 chevaux hongres
  • Veuve Hulot-Brasseur, charcutière, un cheval entier
  • Jumel-Candas, marchand de chaussures, 1 cheval hongre
  • Poiré Léopold, marchand de charbon, un cheval hongre
  • Capet Malvina, épicière, une jument
  • Delos Augustin, propriétaire, 2 chevaux hongres
  • Philippe Georges, négociant, 2 juments
  • Philippe Fernand, négociant, une jument
  • Vasseur Eugène, cultivateur à La Neuville, une jument
  • Leroy Gaston, ménager à la Neuville, une jument
  • Doublet Joseph, ménager, un cheval hongre
  • Merchez Joseph, hôtelier, un cheval hongre
  • Willeretz Henri, cultivateur, 2 juments
  • Flament Oscar, brasseur, 2 chevaux hongres
  • Facquez Jules, cultivateur à La Neuville, une jument, un cheval hongre.            
Lire la suite

L'incendie de 1854 à Auxi.

28 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #fléaux - incendies - inondations - maladies

Nous avons relaté antérieurement l'incendie de 1844 qui a dévasté une partie de la rue d'Amiens (rue du général Leclerc). Dix ans plus tard, un nouvel incendie dévaste cette fois la rue Christine avec des conséquences plus dramatiques encore.

Suite à la mort de Benoit Léturgez, Gustave Deslavier, notaire et minotier, devient maire en novembre 1853.

Six mois plus tard, il est confronté à une épreuve majeure.

Le 23 juin 1854, il écrit au sous-préfet de Saint-Pol:

"Un incendie épouvantable s'est déclaré cette nuit vers deux heures, il a été tellement violent qu'en trois heures de temps à peine 67 habitations sans compter un grand nombre de bâtiments ont été la proie des flammes.

Les secours humains, malgré tous les efforts, étaient impuissants; il a fallu faire la part du feu qui s'était déclaré malheureusement dans un quartier où la plupart des maisons étaient couvertes de chaume; c'est vous dire assez que presque tous les incendiés sont des malheureux.

Tout le monde cependant a fait son devoir, notre Compagnie (de pompiers) aidée par la population toute entière a montré un zèle, une activité et une aptitude remarquable pour se rendre maître de cet épouvantable sinistre où tout paraissait n'être que chaos.

Cet incendie paraît être le résultat de l'imprudence. A l'heure où je vous écris, l'on est maître du feu mais une femme y a péri (il s'agit, d'après l'état-civil, de Rose Emelie Thuillier, 34 ans, épouse de Pierre Cordier).              

 

Cet article a été écrit par Régis Renoncourt pour le Cercle historique d'Auxi. 

Lire la suite

La misère à Auxi en 1840.

28 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #la misère à auxi autrefois

Pendant plusieurs années, la correspondance de Wallart est muette sur la question qui nous intéresse ici ce qui ne veut pas dire qu'il n'y ait plus de misère; simplement, elle n'est plus aussi massive et aussi dramatique.

Cependant, à la fin de son mandat, il évoque de nouveau la question. Le 30 mars 1840, dans une lettre au sous-préfet, Wallart lui rend compte des mesures qu'il a prises depuis le 31 octobre 1839 pour assurer des secours efficaces aux indigents. Grâce aux efforts et aux sollicitations des Dames inspectrices de la salle d'asile (l'école maternelle), les enfants ont été suffisamment pourvus de linge et de vêtements pour la mauvaise saison; quant aux parents, il n'a pu que faiblement leur venir en aide parce que trop de personnes se sont refusées à centraliser leurs aumônes et il ajoute que quelqu'affligeant que soit à ses yeux le tableau de la mendicité, il a dû le supporter tout l'hiver. Il a pu, cependant, quoique toutes les ressources du Bureau de Bienfaisance aient été épuisées à cause de la cherté des céréales en octobre, continuer la distribution hebdomadaire aux vieillards, aux orphelins, à deux ou trois ménages chargés d'une nombreuse famille et ce, jusqu'aujourd'hui, au moyen d'une quête qu'il faisait faire faire chaque mois par un garde-champêtre.

Les pauvres valides, eux, travaillaient sur les chemins en ateliers de charité et il a ainsi épuisé les crédits des chemins et des rues ainsi que les dons faits par le Duc de Luynes (Duc de Chevreuse). Il termine sa lettre en disant qu'il n'a plus aucune ressources.

Le 19 avril 1840, il écrit que les secours demandés ne lui ont pas été accordés et que le prix des céréales s'élève. Il a fait prévenir les ouvriers employés dans les ateliers de charité que les travaux cesseraient. Il acceptera cependant tous ceux qui se présenteront même s'il doit les payer sur ses propres fonds.

Peu de temps après, suite à un différend avec plusieurs de ses conseillers municipaux, Wallart démissionne.          

Lire la suite

Généalogie de Antoine Lecouvé au couple Joseph Dufétel x Anna Cossin mariés en 1916.

28 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Antoine Lecouvé       x    Françoise Dufour     1668

!

Jean Lecouvé     x      Isabeau Tellier    1696

!

André Delgove     x      Marguerite Lecouvé    1720

!

Charles Dufétel     x     Marie Marguerite Delgove    1741

!

Jean Baptiste Dufétel     x    Marie Anne Trogneux    1782

!

Jean François Dufétel     x     Marie Marguerite Moy     1808

!

Antoine Dufétel     x      Louise Lesot      1838

!

Prudent Dufétel    x     Victoire Dercourt    1864

!

Joseph Dufétel    x    Anna Cossin    1916   arbre-genealogique

Lire la suite

Dates des baptêmes, mariages, sépultures à Noeux en 1740.

27 Mai 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #Noeux les Auxi

Les baptêmes sont en   rose

Les mariages sont en     bleu

Les sépultures sont en   gris

 

Janvier          :     9                 20    21       29

 

Février          :     3           16      20       23

 

Mars              :     2      5           23            24       25

 

Avril              :   1       8        8       8       8          17   17       19

 

Mai                :           14         17         23

 

Juin                :   14        16      16

 

Juillet             :   3     21     30

 

Août               :                14     21    22 

 

Septembre      :    6         16

 

Octobre           :   8         12     15      15     25    27

 

Novembre       :   5           15    19      21    25     26

 

Décembre       :                                28      30

 

1740 qui a donné l'expression "s'en fiche comme de l'an quarante" est une année de "crise frumentaire" suite au froid et à la pluie qui ont détruit les récoltes. Toutefois cette crise n'a pas provoqué d'hécatombe comme celle de 1693-1694 mais seulement un surcroît de mortalité, preuve d'un progrès certain en particulier dans le domaine des transports.                          

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>