Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les élections législatives du 20 février 1876 dans la circonscription de Saint-Pol: la campagne et les résultats.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #politique -élections

Nous avons présenté, dans un précédent article, cette circonscription.

Les élections du 20 février 1876 ont lieu au scrutin uninominal à deux tours comme aujourd'hui. Le scrutin de listes qui avait cours en 1871 a été abandonné par la majorité (conservatrice) des députés qui pensent que le nouveau mode de scrutin favorise les notables.

Les années qui ont précédé 1876 ont vu, au niveau national, la nomination puis la démission de Thiers, président de la République, la nomination de Mac Mahon à ce poste, l'échec d'une Restauration monarchiste, le vote de l'amendement Wallon le 30 janvier 1875 et une politique de "balancier" selon que les élections partielles (elles ont lieu à chaque décès de députés jusqu'à ce qu'en mai 1875, l'Assemblée décide de les supprimer) donnent la victoire aux Républicains radicaux ou aux Bonapartistes.

Dans le Pas-de-Calais, ces élections partielles traduisent la nette remontée du courant bonapartiste: successivement sont élus Levert le 7 janvier 1872, Sens le 8 février 1874, Delisse-Engrand le 1er novembre 1874, ce qui porte à cinq (sur quinze députés au total) la représentation bonapartiste du Pas-de-Calais si on ajoute ceux qui -plus discrets- figuraient sur la liste élue en 1871: Victor Hamille et Dussaussoy.

En janvier 1876, les élections sénatoriales ont vu s'opposer trois listes: bonapartistes, monarchistes, républicains et ce n'est qu'au troisième tour, en s'unissant, que les listes monarchiste et républicaine ont pu faire échec à la liste bonapartiste. Les Droites apparaissent donc divisées dans le Pas-de-Calais à la veille des élections législatives.

Le Pas-de-Calais élit six députés; dans deux circonscriptions, il n'y a qu'un seul candidat: un bonapartiste modéré, Hamille, à Montreuil-sur-mer; un républicain, Devaux, à Saint-Omer. Dans 5 circonscriptions, il y a triangulaire: monarchiste, bonapartiste, républicain. Enfin, la circonscription de Saint-Pol présente la particularité d'un duel entre deux candidats de droite: un monarchiste et un bonapartiste.

Elu en 1871 sur la liste conservatrice, le marquis Adolphe de Partz de Pressy, qui habite le château d'Equirre, appartient à une vieille famille noble. Il a 57 ans en 1876. Légitimiste convaincu -chevau-léger-, il est entré relativement tard en politique en se faisant élire conseiller général du canton d'Heuchin en 1867, à l'âge de 48 ans, mais surtout en se présentant, en tant que candidat indépendant et libéral, aux élections législatives de 1869 où il n'est battu qu'au deuxième tour par le candidat officiel, Adrien Mathieu.  

Son concurrent est Victor Thuillier, ancien receveur particulier, démis de ses fonctions en septembre 1870, frère de l'ancien directeur politique au ministère de l'Intérieur. Il est présentement marchand de vin. C'est un candidat réputé haut en couleur que "le Courrier du Pas-de-Calais", journal bonapartiste hésite à soutenir. "le Pas-de-Calais", journal monarchiste qui soutient De Partz qualifie Thuillier de "bonaparto-communard" dans son numéro du 3 février 1876, traduisant ainsi à sa façon toute l'ambiguïté de ce mouvement de Droite. Dans le même numéro, le journal monarchiste estime que Thuillier est "un personnage sans autorité qui éprouve le besoin de faire parler de lui" et qu'il "n'est pas un concurrent même s'il est candidat".   

Dans sa profession de foi publiée dans "le Pas-de-Calais" des 24 et 25 janvier 1876, de Partz réaffirme ses convictions catholiques. Il rappelle qu'il n'a pas voté la "Constitution républicaine" en février 1875, mais "qu'elle s'impose au respect de tous puisqu'elle est la loi". Il a "la ferme confiance qu'elle sera appliquée dans le sens des idées de conservation sociale tant que le pays sera placé sous la haute autorité de Monsieur le Maréchal Mac-Mahon". Il appelle "de ses voeux l'adoption d'une politique d'apaisement...qui permettrait à la future assemblée de se consacrer plus particulièrement à l'étude des questions se rapportant au développement de l'agriculture, du commerce, de l'industrie".

Dans son numéro du 18 février 1876, "Le Pas-de-Calais" attribue au marquis de Partz un rôle décisif dans la réalisation de la "Croix du Pas-de-Calais", c'est-à-dire les deux lignes de chemin de fer Etaples-Arras d'une part, Béthune-Abbeville, d'autre part qui sont alors en voie d'achèvement mais dont la réalisation a posé de nombreux problèmes. Alors qu'avant, dit le journal, "faute de moyens de transports économiques, l'agriculture languissait, l'industrie n'existait pas, cette région deshéritée est maintenant pourvue de voies ferrées qui la mettent en communication facile avec les localités voisines et avec le bassin houiller. La ville de Saint-Pol va prendre un développement rapide et, bientôt, elle n'aura plus rien à envier aux autres chefs-lieux d'arrondissements".

Mais, comme il se doit, le député sortant a eu une activité multiforme: "il a favorisé de tout son pouvoir l'établissement de concours, ces luttes pacifiques où l'agriculture vient puiser d'utiles renseignements; il a demandé et obtenu des subventions pour les routes, pour les écoles, pour les presbytères, pour les églises. Sa sollicitude s'est étendue, sans distinction, à tous les points de l'arrondissement depuis Aubigny jusqu'à Auxi".

Et, surtout, quand il y avait un service à rendre, "il n'a jamais considéré l'opinion politique de celui qui le lui demandait".

Bien que son oeuvre "soit maintenant preque accomplie", il sollicite le renouvellement de son mandat "pensant que rien n'est terminé tant qu'il reste encore quelque chose à faire".

Un homme de devoir, donc, qui "comprend le sens du mot : noblesse oblige".

Le journal admet que "le pays ne partage pas toujours ses opinions" mais "on l'aime bien pour les services rendus. Sa maison est toujours ouverte aux bons paysans, aux maires, aux gendarmes en tournée, au sous-préfet et à tous ceux qui sont en quête d'un bon conseil, d'un coup d'épaules ou d'un accueil hospitalier".

Face à de Partz, Thuillier ne fait pas le poids. Le journal royaliste le tourne en dérision et, publiant, le 20 février 1876, une de ses lettres, en conclut que Thuillier parle Français "comme une vache espagnle", ressemblant en cela, d'après le journal, à l'ex-prince impérial (le fils de Napoléon III), et c'est cette pauvreté orthographique et grammaticale qui le rendrait digne des sympathies bonapartistes.

Pour sa part, le journal républicain "L'Avenir d'Arras" considère, dans son numéro du 19 février 1876, que, si "Le Courrier du Pas-de-Calais" patronne la candidature de Victor Thuillier, "il eût préféré un cadidat plus huppé" car il faut bien "combattre M. de Partz". Cependant, le journal estime "qu'aucun bonapartiste sérieux ne soutiendra cette candidature ridicule et compromettante".

Comme prévu, de Partz l'emporte par 8 977 voix contre 6 774 à Thuillier.

Pour "le Pas-de-Calais", "les électeurs de l'arrondissement de Saint-Pol ont compris qu'il fallait à tout prix faire prévaloir une politique d'apaisement qui concilie les intérêts de l'heure présente, c'est-à-dire le maintient jusqu'en 1880 des pouvoirs conférés au maréchal de Mac-Mahon, avec ceux de l'avenir, c'est-à-dire l'échec du Césarisme". 

Il nous reste à analyser, dans un prochain article, ces résultats de façon plus détaillée.    

 

Cet article a été écrit par Régis Renoncourt fête des mères 2011 11 pour le Cercle historique d'Auxi.

Lire la suite

Généalogie de Louis Boitez au couple Fernand Cousin x Louise Marcotte mariés en 1903.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Louis Boitez         x  Marie Leroy

!

Claude Boitez      x      Angélique Varlet    1729

!

Louis Boitez       x   Marie Françoise Robart     1758

!

Louis Joseph Boitez    x        Marie Angélique Dercourt     1788 

!

François Eloy Boitez     x     Constance Foubet    an 4

!

Jean Baptiste Marcotte      x      Constance Boitez    1844

!

Jules Marcotte     x    Léontine Courtois     1879

!

Fernand Cousin    x    Louise Marcotte     1903

Lire la suite

Généalogie de Jean François Farcy au couple Armand Bellart x Marie Debureaux mariés en 1934.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Jean François Farcy      x       Catherine Pollet      1699

!

Jean Farcy     x    Marie Catherine Ducrocq     1729

!

Jean François Farcy     x   Marie Emmanuelle Lièvre     1756

!

Antoine Farcy      x    Marie Catherine Bartoux    1780

!

Jean Baptiste Lucas     x      Marie Catherine Farcy    1810

!

François lucas    x    Clotilde Petit     1828

!

Léonard Lucas     x   Alphonsine Pernes    1856

!

Alexandre Delgove     x    Marie Lucas    1885

!

Paul Debureaux        x       Catherine Delgove      1910

!

 Armand Bellart    x    Marie Debureaux    1934

Lire la suite

Dates des baptêmes, mariages, sépultures à Villers l'Hôpital en 1747.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #Villers l'Hôpital

En rose, les dates des baptêmes

En gris, les dates des sépultures

En bleu, les dates des mariages.

 

janvier.................13      31

février..................7       22  

mars....................4      5      18      24      24  

avril......................5      17      21      25  

mai.......................1              13      23

juin........................6      7      13      18       28

juillet......................2      4      15      21      23      25      29      30

août.......................1      1      14      19      24   

septembre..............13      20      24

octobre................... 1      27      30

novembre.................2      16      20      21      23      23

décembre.................1      2      16      19      22      29      30    

                                                                                                                                                                                 

Lire la suite

1817 et 1818 : à la recherche d'un local pour les écoles à Auxi.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #écoles

A la réunion extraordinaire du conseil municipal d'Auxi du 5 juillet 1817, on croit avoir trouvé le local pour abriter l'école des garçons. En outre, on pourrait y loger les Soeurs de la Providence et y installer une éventuelle caserne de gendarmerie. C'est une auberge dans un tel état de délabrement qu'il n'y aura, dit-on, probablement pas d'acquéreur. Elle est cependant au centre de la commune. On proposera 3 000 francs.

Le 10 juillet 1817, le sous-préfet de Saint Pol écrit au préfet: "le conseil municipal d'Auxi-le-Château désire faire l'acquisition d'une maison dans le centre de la commune pour y contenir l'école des Soeurs de la Providence, celle d'enseignement mutuel dont l'établissement est sollicité et, au besoin, loger une brigade de gendarmerie.

La commune ne possède que l'hôtel de ville dont partie lui est contestée par les héritiers du comte d'Egmont. Elle a la réputation d'une bonne administration qui permet d'espérer qu'il sera facile de mettre en bon état la maison acquise".

Le 24 juillet 1817, un "état des réparations urgentes et indispensables à faire aux bâtiments destinés à l'établissement des écoles élémentaires dans la commune d'Auxi-le-Château" est dressé par Jumel-Riquier, entrepreneur à Auxi. Le total du devis se monte à   5 474 francs.

A la réunion extraordinaire du conseil municipal d'Auxi du 28 juillet 1817, on indique que la maison a été achetée pour le prix de 2 900 francs par le maire, qui a avancé l'argent. Cependant, cet achat n'est pas approuvé par le préfet. Le conseil municipal "supplie" le préfet de revoir sa position. Il est d'avis "que monsieur le préfet soit invité à prendre les moyens les plus prompts pour reconnaître que cette acquisition est toute entière dans l'intérêt de la commune et à vouloir bien transmettre ses observations au gouvernement en suppliant Sa Majesté dont la sollicitude s'étend sur tous ses sujets de vouloir bien approuver la conduite de monsieur le maire qui, comme le conseil, ne cherche, en faisant instruire les enfants par les meilleures méthodes qu'à leur donner les moyens de rendre plutôt à leurs parents et à la Société les services que l'on a le droit d'attendre de tous ceux qui seront élevés dans les principes de la religion et d'attachement au Monarque légitime"

Le conseil municipal propose en outre de demander la remise des 2 900 francs au maire qui a avancé l'argent.

D'après une lettre du sous-préfet de Saint-Pol au préfet en date du 1er octobre 1817, il semble que cette maison soit entachée d'un "vice" (sans doute une question d'héritage) et donc inapte à la vente en l'état.

Un rapport assez peu favorable est dressé le 10 avril 1818 par le Conseil des bâtiments civils.

Dans sa séance du 26 octobre 1818, le Conseil de Préfecture du Pas-de-Calais arrête "qu'il n'y a pas lieu d'accorder l'autorisation demandée" (pour l'acquisition de cette maison).   

Il faudra donc trouver une autre solution.                                                        

Lire la suite

Dates des baptêmes, mariages, sépultures à Noeux en 1737 .

28 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #Noeux les Auxi

Cette rubrique qui indique, pour une année donnée, les dates de baptêmes, mariages et sépultures (B.M.S.) ou , après 1790, les naissances, mariages et décès (N.M.D.) permet, à travers les "actes" d'avoir une idée du dynamisme de la société d'un village. En effet, à chaque "acte" correspond une cérémonie plus ou moins importante où se retrouve une partie du village et donc participe à la sociabilité de celui-ci.

surligné en rose : les dates des naissances

surligné en gris : les dates des décès

surligné en bleu: les dates des mariages

1737:

janvier..............   14     18     29

février..............    1    4    12  16  28 

mars................    10    22

avril.................         9  

mai..................      4    15   16

juin..................     4   9  20

juillet...............      12   31

août................        10  

septembre......         1  11  19  26  29  

octobre..........           2  

novembre.......          1  15  15  30  

décembre.......          18  19                                                                

Lire la suite

Généalogie de François Wimart au couple Théophile Coquart x Lucienne Coint mariés en 1920.

28 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

François Wimart       x      Isabelle Leucque    

!

Adrien Wimart   x   Jeanne Offry     1701

!

Jean François Wimart     x   Marie Catherine Sailly    1730

!

Jean François Wimart       x    Marie Louise Couvillers    1768

!

Louis Joseph Wimart      x    Marie Anne Tahon    1787

!

Louis Joseph Wimart    x   Marie Louise Ducrocq      1817

!

Léon Wimart      x     Françoise Cossin

!

Louis Dercourt      x    Louise Wimart    1866

!

Zéphir Coquart    x   Louise Dercourt

!

Théophile Coquart   x   Lucienne Coint   1920

Lire la suite

Généalogie de Pierre Carton au couple Joseph Carton x Marthe Cordier mariés en 1908.

28 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Pierre Carton     x    Catherine Ricouart      1777

!

Pierre Joseph Carton      x    Marie Marguerite Cayeux   an 4 

!

Jacques Carton      x     Julie Leurin     1831

!

Charles Alexandre Carton      x       Hortense Sallé    1862

!

Joseph Carton     x    Marthe Cordier   1908

Lire la suite

Généalogie de Jean Baptiste Lucas au couple Benoît Duflos x Eugénie Cordier mariés en 1900.

28 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Jean Baptiste Lucas         x      Marie Catherine Farcy      1810

!

François Lucas    x    Clotilde Petit       1828

!

Flory Jean Baptiste Lucas     x    Joséphine Cossin     1848

!

Louis Cordier     x     Augustine Lucas     1876

!

Benoît Duflos     x       Eugénie Cordier    1900

Lire la suite

Généalogie de Maurice Pernes au couple Marcel Vandôme x Marie Anne Petit mariés en 1920.

28 Janvier 2012 , Rédigé par Cercle Historique d'Auxi le château Publié dans #généalogie - familles - couples

Maurice Pernes        Marie Louise Pot       1756

!

Louis Pernes      x    Marie Anne Vasseur        an   4 

!

Louis Pernes      x      Marie Jeanne Facquez    1828

!

Sylvain Vandôme       x     Marie Josephe Pernes    1848  

!

Léon Vandôme    x    Léontine Alphonsine Ternisien    1886 

!

Marcel Vandôme     x     Marie Anne Petit    1920

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>