Le 1er février 1717, Jeanne Devis, cabaretière à Auxi-Ponthieu, veuve de François Fourdrinoy, notaire,

pour se libérer et s'acquitter de la somme de 500 livres qu'elle doit à Jean Belleguise, marchand brasseur, pour livraison de bières, d'après le livre-journal arrêté et signé par la comparante le 5 août 1716 et n'ayant pas "l'argent à la main" pour les payer

vend à Belleguise un journal et demi de terre labourable à Auxi-Ponthieu au lieu-dit "Les Varennes" tenant de la seigneurie de Drucas pour le prix de 540 livres en deniers principaux (Belleguise donne donc 40 livres à la veuve) et comme "denier à Dieu" une messe à l'intention des parents trépassés des deux parties.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil