Auxi tout juste libérée, le comité de Libération se réunit le 7 octobre 1944 sous la présidence de Léon Vasseur. Il se compose de : Becker, Boutté, Delval, Dollé, Dufour, Hoyez, Lagache, Lafranc, Lhermitte, Soudain, Thélu, Vin et Mme Vermaelen. Un seul absent : Hibon.

Il procède d'abord à la nomination des commissions.

Il nomme ensuite un préposé au chauffage des classes: Debuiche, rémunéré 1 800 francs par mois.

Il vote ensuite une allocation exceptionnelle à chaque agent communal selon le montant des sommes perçues en août 1944.

Il décide ensuite de faire effectuer des chasses d'eau en ville une fois l'hiver (vendredi en Artois, samedi en Picardie) et deux fois l'été, chaque semaine.On s'entretient ensuite du ravitaillement en charbon.

On décide de nommer deux cantonniers.

On vote une indemnité de 18 000 francs par an au président du Comité de Libération pour frais de fonctionnement.

La question de la construction d'un baraquement - qui coûterait     30 000 francs - pour y abriter une auberge de jeunesse, est remise à une date ultérieure.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil