En 1884, commence la procédure de transfert de l'hospice Saint-Nicolas d'Auxi, de l'immeuble joutant l'hôtel de ville à une construction neuve située rue de Varennes, actuelle rue Joseph Pierrin. Ce nouvel hospice fonctionnera pendant un peu plus de 100 ans avant d'être, à son tour, transféré rue du Cheval. 

Voici le procès-verbal d'expertise du terrain à acquérir:

"L'an mil huit cent quatre vingt quatre le dix du mois de juin, à dix heures du matin,

Nous soussigné, Grossemy, conducteur des Ponts et Chaussées à Auxi-le-Château, expert désigné par M. le Préfet à l'effet de procéder à l'estimation et au levé du plan d'une parcelle de terrain sis au territoire d'Auxi-le-Château et acquise par l'hospice de cette ville.

Nous sommes rendu sur les lieux et avons remarqué que la partie qui longe la rivière d'Authie  et qui représente approximativement la moitié de la propriété se compose d'un sol assez riche mais que l'autre moitié vers le chemin de grande communication n° 119 se compose d'un sol calcaire d'un faible rapport. Cette propriété se trouve à la sortie de la ville à proximité de la gare et des marchés et est parfaitement disposée pour la construction d'une ferme.

En résumé, après nous être rendu compte tant de la situation du terrain que de la nature du sol, nous avons pris auprès des personnes expérimentées de l'endroit tous les renseignements qui auraient pu nous aider dans notre mission et avons décidé que le terrain pouvait être estimé à quarante quatre francs cinquante centimes l'are.

On le voit, il ne s'agit pas du terrain où s'implantera finalement le nouvel hospice.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil