Dans la France occupée, les conseils municipaux continuent de fonctionner et de régler les affaires qui sont de leurs compétences.

Au cours de la séance du 28 mai 1943, le conseil municipal d'Auxi examine le devis de réparation de la toiture de l'église qui se monte à 104 990 francs dont 20 000 francs à la charge de la commune.

Le conseil municipal, par 9 voix contre 7, écarte l'aide de souscriptions individuelles et décide d'apporter, par 15 voix contre une, les 20 000 francs. 

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil