Au début des années 1930 - il y a plus de 80 ans - le nombre de véhicules à moteur à Auxi est de 115.

Il faut donc des garagistes et des pompes à essence.

Le 24 janvier 1934, le préfet du Pas-de-Calais envoie la lettre suivante au  maire d'Auxi: 

"M. Laderrière Julien, demeurant à Auxi-le-Château, rue d'Hesdin (actuelle rue Salengro), a déclaré avoir l'intention d'installer et d'exploiter un dépôt de 400 litres d'essence en fûts, rangé dans la 3ème catégorie des établissements dangereux, insalubres ou incommodes.

Je vous prie de vouloir bien lui faire remettre le récépissé ci-joint et lui notifier les conditions annexées auxquelles il devra se conformer.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt. 

Retour à l'accueil