Marie-Françoise Legris (elle décédera le 25 avril 1751 à l'âge de 42 ans), sa fille, mariée à Antoine Michel Croutel, devra se contenter des dons et avantages qu'il lui a faits en son partement de contrat de mariage, en date du 31 janvier 1737.

Elle aura 100 livres soit la moitié de 200 livres par dessus ses donations de mariage.

Elle aura les revenus et jouissances jusqu'au décès du testateur du manoir où elle réside rue d'Hesdin (actuelle rue Salengro). Elle l'aura en propriété au décès du testateur.

Elle devra sur la grange du manoir et le long de la paroi de l'une des granges léguées à François Legris une allée de 4 pieds de large pour que Marie-Antoinette Legris (sa soeur) puisse aller et venir dans le 1/3 du jardin potager tant du même manoir que de celui de François Legris, 1/3 que le testateur lègue à Marie-Antoinette Legris ainsi que l'allée pour y aller.

A suivre...

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil