Ils paieront à Antoine François Cayeux, petit-fils, 200 livres, 6 semaines après le décès du testateur comme don et legs pour partie des gages que Cayeux s'est acquis à son service et des "agréables services" qu'il lui a rendus depuis plusieurs années.

Pour achever de récompenser Cayeux, il lui lègue la moitié, à l'encontre de sa femme, de une mesure de terre au bois Delporte à Auxi Artois acquise par le couple et aussi la moitié de 3 quartiers de pré à herbe à Gennes-Ivergny acquis par le couple.

A suivre...

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

R​​​​​​régis Renoncourt.

Retour à l'accueil