Le 5 juillet 1828, Catherine Aldegonde Acloque, veuve de François Bernard Ogez, cultivateur à La Neuville

fait donation au neveu de son mari, Médard Joseph Ogez, de La Neuville,

d'une demi maison à La Neuville

 de 3 ares 27 ca, de 3/4 d'un enclos de 54 ares, de 21 ares 45 ca

Ces biens étant évalués au revenu annuel de 85 francs.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil