Après la seconde guerre mondiale comme après la première, les prix augmentent de façon considérable: c'est l'inflation. Il faut compenser cette inflation par une augmentation des revenus. C'est ce qu'on appelle "les indemnités de vie chère" qui sont de 2 400 francs par an pour les revenus compris entre 36 000 francs et 48 000 francs par an d'après la séance du conseil municipal d'Auxi du 28 décembre 1945.

En outre, le traitement du secrétaire de mairie est porté à 88 000 francs par an . 

L'indemnité de fonction du maire passe de 25 500 à 46 000 francs par an.

L'indemnité de logement de l'instituteur Lemaigre augmente de 30%. Elle est portée à 780 francs par an.

Le traitement du chef de musique passe de 5 000 francs par an à 8 000 francs par an et celui du vétérinaire inspecteur de l'abattage passe de 3 200 francs à 9 000 francs par an. Il est à noter que pour ces deux dernières fonctions, il ne s'agit pas d'un travail à pleine temps mais d'un "à côté" par rapport à leur fonction principale. 

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil