Le colonel Déplanque reçoit, le 22 septembre 1870, l'ordre de former trois bataillons de guerre de 1 000 hommes chacun.

Ils arrivent à Toulon (venant d'Algérie) le 11 octobre et sont dirigés sur Blois pour prendre part à la campagne de la Loire.

Général le 3 octobre 1870, il est à la tête de la 2ème brigade de la 1ère division du 16ème corps soit 7 000 hommes.

Il participe à la victoire de Coulmiers le 9 novembre 1870.

Il est blessé le 3 décembre.

L'armistice est signé le 29 janvier 1871.

Il ne prend pas une part active à la répression de la Commune.

Le 28 juin 1871, le général Déplanque reprend du service en Algérie.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série B des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt. 

Retour à l'accueil