Le 11 novembre 1834 (à cette époque, bien avant la guerre 14-18, le 11 novembre n'est pas un jour férié), Wallart, maire d'Auxi, écrit au sous-préfet de Saint-Pol au sujet du Comice Agricole:

"J'ai remis à monsieur Clairet, trésorier du Comice Agricole du canton, le mandat de 300 francs délivré par M. le Préfet pour acquisition d'instruments aratoires. J'ai rendu compte au Comice dans sa dernière réunion de cette nouvelle marque d'intérêt que porte M. le Préfet à cet établissement qui ne peut manquer de produire les meilleurs résultats si chacun de ses membres continue à y apporter le même zèle.

Le Comice espère que vous voudrez bien faire agréer ses remerciements à ce magistrat. J'aurai l'honneur de vous adresser incessamment pour lui être transmis un rapport qui lui fera connaître que le Comice sent toute l'importance de cette association et qu'il y a lieu d'espérer qu'elle prendra bientôt un certain accroissement."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil