L'hospice Saint Nicolas à Auxi, situé à l'arrière de l'hôtel de ville, existe de "temps immémorial".

En 1886, on décide le transfert des pensionnaires dans de nouveaux locaux neufs, rue de Varennes, actuelle rue Joseph Pierrin.

Au cours de la séance du conseil municipal du 25 juin 1902, la question se pose de l'affectation des anciens bâtiments. ils ont été cédés à la ville en 1892 en échange de deux pièces de terre. On destinait ces bâtiments à l'établissement d'un casino, d'une salle des fêtes et de vente.

Le maire, Pierre Dercourt, propose la démolition sauf la façade "qui est en très bon état" en réutilisant les anciens matériaux, on construirait une salle des fêtes avec un toit en béton armé.

C'est cette solution qui sera retenue. A noter que, pendant plus de 60 ans, cette salle des fêtes n'aura qu'un rez-de-chaussée.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil