Il a lieu, traditionnellement, dans les marais qui bordent l'Authie mais il faut y mettre de l'ordre. C'est ce que tente de faire l'arrêté n° 48 pris par le maire d'Auxi, Benoît Léturgez, le 31 août 1849:

"Attendu que le rouissage du chanvre exhale des miasmes insalubres et peut nuire à la santé publique, arrêtons:

Article 1er : Il est défendu à tout citoyen ou propriétaire de chanvre de faire rouir son chanvre dans d'autres endroits que ceux qui lui seront ultérieurement désignés.

Article 2 : Ceux qui auront du chanvre à faire rouir devront en prévenir M. le commissaire de police qui leur indiquera les lieux désignés à cet effet.

Article 3 : Il est défendu de se servir du gazon ou prés dans le marais; on pourra employer tous autres moyens pourvu qu'ils ne nuisent en rien à la propriété.

Article 4 : Toute contravention au présent arrêté sera constaté par des procès-verbaux rédigés par M. le commissaire et les garde-champêtres."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil