Au cours de sa séance du 28 mai 1863, le conseil municipal d'Auxi "désirant donner à Monsieur le curé-doyen un nouveau témoignage de la haute estime de la population pour la manière digne dont cet honorable ecclésiastique dirige les oeuvres si importantes qui lui sont confiées, vote un crédit de 100 francs pour l'organiste, ce qui portera le traitement de ce pauvre musicien à la somme de 500 francs y compris ce qui lui est accordé par le Conseil de fabrique"

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt

Retour à l'accueil