Au cours de la séance du 18 août 1882, le conseil municipal d'Auxi est amené à examiner la demande de réhabilitation de Victor Longuet. C'est un cordonnier. Il a subi une condamnation en correctionnelle. Il a expié largement la faute qu'il avait commise. Le délai qui s'est écoulé depuis sa condamnation lui permet de solliciter sa réhabilitation.

Depuis, il a toujours eu une conduite irréprochable. Au moment de la guerre 1870, il s'est engagé à l'âge de 17 ans dans le but unique de défendre la France. Caserné dans le fort de Vanves pendant 22 jours au moment du siège, il a été proposé deux fois pour la médaille militaire et  pris part aux combats du Bourget et de Châtillon. La perte des papiers du régiment pendant la Commune l'a privé de la récompense qui lui était promise.

Le conseil municipal est d'avis d'appuyer fortement sa demande de réhabilitation.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi.

Régis Renoncourt

Retour à l'accueil