L'hôpital-hospice St Nicolas à Auxi, qui jouxte la maison seigneuriale est donc situé à l'emplacement de l'actuelle salle des fêtes.

Il cessera ses activités quand sera construite, en 1886, la maison de retraite de la rue des Varennes (actuelle Joseph Pierrin).

Cet hôpital possède des biens qui proviennent le plus souvent de "legs pieux" et qui sont loués, constitunt ainsi pour l'hôpital une source de revenus.

Ces biens sont loués par adjudication.

Nous sommes donc le 13 septembre 1740 à environ une heure de l'après-midi (heure solaire, la seule à l'époque) dans la salle de l'hôpital, devant deux notaires royaux. Des affiches et publications ont été faites aux lieux et en la forme ordinaire.

A suivre...

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Si l'histoire locale vous intéresse, rejoignez-nous.

Retour à l'accueil