Les adjudicataires jouiront des bois pendant 9 ans, profiteront de 9 coupes à raison de 90 verges (la verge est une mesure de superficie égale au 1/100 de la mesure; celle-ci est égale à un peu moins d'un demi hectare) annuellement, de basse futaie seulement, sans toucher à la haute futaie ni autre coupe qu'à celles qui devront tomber dans le temps de leur propre et naturelle exploitation et non après qu'elles seront exploitées et ils seront tenus de laisser dans chacune des 9 coupes 75 lits qui seront choisis par les garde des bois et biens espacés et plantés tant de chênes si faire se peut, sinon cerisiers, charmes et autres bois blancs.

 

A suivre...

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil