Dans le cadre des activités du Comice Agricole d'Auxi, fondé en 1834, une adjudication publique de taureaux a lieu le 10 août 1845 avec les clauses suivantes:

1) Les taureaux seront vendus sans aucune garantie de vices rhédibitoires et ils resteront, aussitôt l'adjudication prononcée aux risques et périls des adjudicataires.

2) Les taureaux étant destinés à l'amélioration de la race bovine dans le canton d'Auxi-le-Château, aucune personne n'habitant pas dans le canton ne sera admise à enchérir ces animaux.

3) La même personne ne pourra soit directement soit indirectement se rendre adjudicataire des deux taureaux, ils ne pourront même être adjugés à deux personnes habitant dans la même commune.

4) Les adjudicataires seront tenus de bien soigner et nourrir les taureaux; ils les livreront à la monte à toute réquisition pour les vaches du canton au prix de 60 centimes par chaque saut et ils les conserveront et entretiendront propres à cet usage pendant deux ans; pendant ce temps, ces animaux seront soumis à l'inspection d'une commission qui rendra compte au Comice des modifications qu'il pourrait être nécessaire d'apporter et dont le Comice, convoqué à cet usage, sera juge.

Les adjudicataires sont Noël Poulain, cultivateur à Belleville pour le prix de 185 francs

et Louis Renard, propriétaire à Bonnières, pour le prix de 185 francs.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

i

Retour à l'accueil