C'est le titre d'un article de "l'Abeille de la Ternoise" du 24 décembre 2003:

"Après quatre ans d'un long sommeil, l'union commerciale s'est réveillée pour organiser le marché d'antan et surtout pour préparer les commerçants à l'arrivée de la grande surface "SuperU".

Les 38 exposants qui ont participé au marché de Noël ont été obligés de se réfugier à la salle des fêtes. Les rafales de vent et la pluie ont découragé les organisateurs à maintenir le marché de Noël non loin de la mairie. Ils ont eu raison d'accueillir les visiteurs au chaud et surtout au sec.

En déambulant au milieu des stands, il était possible d'acheter des fleurs, du chocolat, des jouets, de la charcuterie, des disques...

En organisant le marché d'antan, les commerçants auxilois ont voulu démontrer que le chef-lieu de canton avait toujours la chance d'avoir 52 commerces.

L'union commerciale, qui prendra un nouveau départ au mois de janvier, souhaite vanter les atouts du comerce de proximité qui devra faire face à l'implantation d'un supermarché."

On sait que le superU ne s'est pas implanté et que le magasin ED a fermé ses portes. Mais il n'en reste pas moins vrai que le commerce local a raison de faire preuve de dynamisme.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt

Retour à l'accueil