Il s'agit de sa rénovation comme le relate "l'Abeille de la Ternoise" du 19 août 1994 sous le titre "Le christ est venu".

"La bénédiction du calvaire rénové, au carrefour de la rue du château d'eau et du CD 117 menant à Auxi-le-Château a eu lieu le lundi 15 août à 12 h 15 par l'abbé E. Devines, prêtre du secteur.

Le christ, repeint par les C.E.S. a retrouvé une nouvelle croix en bois de chêne offerte par Alfred Letalle, maire. Rien n'a été négligé: petite haie taillée, charmes soignés, accès cimenté, escaliers de bon bois, abords désherbés, des fleurs pour la circonstance.

Ce calvaire, élément important du patrimoine local, avait souffert du temps et des années. Sa plantation eut lieu en août 1928 sur un don fe la famille Daisin-Dourlens de Cramont (Somme). Il a donc 66 ans.

L'abbé Devines lut l'Evangile de la mort du christ et rappela le sens profond de ces calvaires à la croisée des chemins, à l'entrée des villages, témoignages de la Foi et appel à la protection du fils de Dieu.

Les fidèles gagnèrent ensuite l'église Saint-Jacques pour l'office du 15 août, unissant dans la même prière le christ crucifié et sa mère glorifiée dans l'Assomption.

 

Si cet article suscite en vous quelque intérêt, vous pouvez laisser un commentaire; merci.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt

Retour à l'accueil