Le 12 novembre 1706, est signé le contrat de mariage entre Jean Treuet et Antoinette Facquier.

Le marié est le fils de Jean Treuet et défunte Marie Briois. Il est assisté de son oncle, Antoine Briois, journalier.

Il reçoit de son père un banc séage et une potière.

La mariée est la fille de Gabriel Facquier et de défunte Marie Leconte.

Elle est assistée de ses frères François et Antoine Facquier.

Elle reçoit de son frère Antoine 48 livres qui lui seront données en trois paiements: la moitié au mariage, 12 livres un an après et 12 livres deux ans après.

Elle reçoit la part de sa mère à laquelle elle peut prétendre dans la maison de ses parents selon leur traité de mariage.

En outre, elle reçoit un coffre, un pot à feu, une platine à retendre le linge, un lit garni de paillasse, un traversin, deux paires de draps.

Elle ne pourra rien demander à son frère  François ni pour rapport, ni des 45 livres, le tout mentionné au contrat de mariage de celui-ci. 

Elle reçoit de son frère François 5 aulnes de toile.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil