Notre exposition annuelle s'est donc tenue les 23 et 24 avril avec une certaine fraîcheur ambiante. L'an prochain, nous la tiendrons probablement, si la salle est disponible, le week-end des journées du patrimoine, en septembre, comme les années précédentes. Il y fait, en général, plus chaud.

L'affluence a été moindre qu'en septembre mais correcte. Une quarantaine de personnes ont assisté au vernissage le vendredi.

Ces journées ont été, pour nous, endeuillées par le décès de Jeanne Ramousset, adhérente avec son mari depuis plus de 20 ans. Nous serons désormais privés du sourire de Jeanne.

Nous constatons que nous sommes de moins en moins nombreux au Cercle. Certes, l'exposition se tient chaque année et le blog publie chaque jour un article ce qui est quand même le "coeur" de notre activité.

Toutefois, nous souhaiterions quelques renforts car nous ne sommes pas, nous non plus, à l'abri de coups du sort.

Disons-le d'emblée pour d'éventuels adhérents. Notre association n'a rien à "offrir" au point de vue matériel: pas de banquet, pas de "verre" à l'issue des réunions en dehors du Nouvel An, pas de "convivialité" diront certains.

Nous recevons une subvention de la commune d'Auxi et celle-ci sert à assurer le fonctionnement de l'association et l'achat de "consommables" pour l'exposition. L'entrée de celle-ci, rappelons-le, est gratuite. La cotisation est peu élevée: 10 euros par personne. Comme on le voit, guère de "superflu".

Un certain nombre de gens s'intéressent à l'Histoire locale, parfois par le biais de la généalogie. Ils vindraient bien à nous mais invoquent le manque de temps.

Je me suis donc mis dans la peau d'un de ces hésitants et j'ai décidé que je pouvais, éventuellement, accorder 5 minutes par jour à une association. Je prendrais ces 5 minutes quotidiennes par exemple en accélérant un peu mes gestes...ou en me levant 5 minutes plus tôt. Cela fera environ 30 heures dans l'année.

Le cercle historique tient en moyenne 5 réunions par an, y compris l'assemblée générale. Chaque réunion dure en moyenne 1 heure et demie. Mettons que, pour une raison ou une autre, je ne puisse venir qu'à 4 réunions sur 5, cela fera 6 heures.

Au moment de l'exposition, j'irai à l'installation puis au vernissage ce qui me prendra au maximum 3 heures. Les permanences sont de 2 heures le samedi et le dimanche matin et de 3 heures le samedi et le dimanche après-midi. Je prendrai une permanence de 3 heures ce qui me fera en tout 12 heures.

Sur mes 30 heures annuelles, il me restera 18 heures à consacrer à la recherche ce qui est quand même pas mal et me permettra d'écrire 15 ou 20 articles sur le blog dans l'année. Ceci à mon rythme car, à part les réunions et l'exposition, il n'y a pas de calendrier contraignant dans une activité comme la nôtre.

Tout cela pour 5 petites minutes par jour qui ne changeront pas le moins du monde mon mode de vie et ne m'empêcheront pas de continuer à me livrer à mes autres activités.

A l'issue de la première année, je déciderai peut-être de passer de 5 à 10 minutes par jour. Comme le temps consacré aux réunions et à l'exposition restera le même, j'ajouterai 30 heures annuelles pour la recherche. Je deviendrai un "pilier" du Cercle Historique et contribuerai à assurer sa pérennité.

Je pense avoir été suffisamment convaincant, tout au moins concernant cet argument du temps .

A bientôt peut-être.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil