Il y a un commissaire de police à Auxi depuis 1841. Le 4 juilet 1863, il reçoit du maire d'Auxi, Joseph Varlet, la lettre suivante au sujet du cimetière:

"J'ai déjà eu l'occasion d'appeler votre surveillance sur les désordres qui se commettent journellement dans le cimetière notamment pendant les offices; j'ignore si vous vous en êtes occupé; mais de nouvelles plaintes m'ayant été adressées, je viens itérativemnt vous inviter à ne point perdre de vue cet objet important de vos attributions.

Les personnes et les enfants mêmes qui visitent le cimetière doivent s'y comporter avec la décence et le respect que commande sa religieuse destination.

Je viens de rappeler aux habitants les dispositions du réglement de police publié et approuvé par M. Le Préfet. Vous voudrez bien tenir la main à son exécution et m'en rendre compte".

Notons que Joseph Varlet repose, ainsi que d'autres maires ou personnalités dans le vieux cimetière d'Auxi.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil