La patente était l'impôt dû par les professions "indépendantes" autres qu'agricoles. Pour une population de 2 640 personnes, elles sont 158 en 1815, ce qui donne une idée de leur importance numérique. En face de chaque nom, le montant de l'imposition qui donne une idée de l'importance de "l'entreprise". Plusieur "articles" seront consacrées à la publication de cette liste.

1 - Ancel Charles François ferrailleur  3,29

2 - Bacon Hyacinthe cordonnier  3,29

3 - Bellette Thomas fabricant de toile  9,65

4 - Beuvin Victoire lingère  10,97

5 - Boulanger Charles cordonnier  3,29

6 - Bordeux Louis  marchand mercier 25,22

7 - Blondel veuve échopière  4,39

8 - Bocquet François blatier  8,00

9 - Bulot Joseph  teinturier  4,39

10 - Brasseur Guillaume bourrelier  9,65

11 - Boulanger Jacques André  3,29

12 - Brasseur Florimond  cordonnier  3,29

13 - Bonnave Constant  teinturier  4,39

14 - Bailleuil Jean Baptiste  charron  7,24

15 - Bossart Charles Antoine orfèvre  32,90

16 - Becquet Ambroise  brasseur  48,02

17 - Brûlé Jacques  cabaretier  10,31

18 - Cacheleux veuve fabricant d'huile et meunière  144,22

19 - Caron Léon Wulphy  cordonnier 3,29

20 - Colpart André vitrier  3,29.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives coommunales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil