La Garde Nationale instituée par la Révolution, constitue jusque la guerre 1870-71 une des associations les plus visibles dans une petite commune comme Auxi. Elle est hiérarchisée comme une armée en miniature et intègre en son sein la Compagnie des sapeurs-pmpiers.

Au cours de la séance du conseil municipal du 24 avril 1831, Pierre Dyvincourt, capitaine d'artillerie en retraite, chevalier de la Légion d'Honneur, commandant de la Garde Nationale, prête serment, accompagné de cinq officiers de cette Garde Nationale.

A noter que Pierre Dyvincourt sera "maire provisoire" d'Auxi en 1840 après la démission de Wallart.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil