Suite de l'article de "l'Abeille de la Ternoise" du 26 mai 2000.

Le 2ème sous-titre s'intitule "un homme de confiance":

"Cette médaille est pour lui une reconnaissance d'un long parcours professionnel riche et intense. Il la partage en priorité avec son épouse qui a souvent subi ses humeurs et son stress, avec ses enfants qui n'ont pas profité de la présence de leur père et avec tous ses collaborateurs.

Exigeant et rigoureux envers lui-même, il l'a été également envers les autres. Mais le respect mutuel a favorisé malgré tout une excellente ambiance de travail. Comme il le disait "nul n'est parfait..et c'est avec une équipe soudée que l'on gagne", tous savaient qu'ils pouvaient compter sur lui."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil