Cette facture, d'un genre un peu particulier, puisqu'elle concerne des "obits" c'est-à-dire des services religieux, est probablement la conséquence d'un legs du curé Bozany en 1832 de la "maison vicariale", cette grande maison à étage récemment rénovée en façade (rue du général Leclerc, près de l'ancien coiffeur Lotthman), moyennant des services religieux.

Voici donc l'intitulé de la facture:

"Tarif diocésain pour les obits de 3ème classe:

Au clergé: 3,50 fr

Aux chantres: 1,00 fr

A la fabrique : 0,50 fr

Soit 5,00 fr.

 

Obits chantés pour M. Bozany à payer par l'hospice:

15 juin 1878 : un obit 5 fr

12 septembre 1878 : un obit : 5 fr

7 décembre 1878 : un obit 5 fr

Total : 15 fr.

 

Certifié véritable le 11 février 1879

signé Hertault, doyen.

Payé par mandat de février 1879."

 

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil