Avant les travaux de Pasteur et la généralisation des vaccinations (dans ce domaine la législation de la France est en retard par rapport à ses voisins européens), la moindre épidémie peut avoir des conséquences redoutables.

Le 18 août 1861, le maire d'Auxi, Joseph Varlet, écrit au sous-préfet de Saint-Pol:

"L'épidémie de l'angine couineuse disparue depuis quelque temps sévit avec une nouvelle intensité depuis quelques jours sur les enfants; l'un de nos médecins en a constaté dans sa clientèle un certain nombre de cas dont plusieurs ont un certain caractère de gravité".

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et faciité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil