Voici les renseignements qu'apporte Dyvincourt, maire provisoire d'Auxi, dans une lettre au sous-préfet de Saint-Pol datée du 20 noovembre 1840 au sujet du terrain dit des "Carrières" qui est très probablement celui que l'on appelle aujourd'hui "pâture mille trous".

"J'ai l'honneur de vous adresser les renseignements que vous me demandez sur les carrières qui se trouvent sur le territoire d'Auxi: par le fait, il n'y en a pas parce que le terrain où on extrait des pierres  qui ne sont autres que de la marne ne donne aucun bénéfice à la commune; chacun extrait à ses frais la pierre dont il a besoin, soit pour construire, soit pour tout autre objet, de sorte qu'il n'est pas possible à l'administration de la commune d'en évaluer la quantité, la commune n'ayant jamais reçu aucune rétribution pour les pierres qu'on a pu extraire sur ce terrain qui forme une assez haute montagne et n'est nullement propre à la culture; il n'y pousse que de l'herbe qui sert de pâturage aux moutons."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil