J'ai choisi ce document parce que la disparition d'un notable est l'occasion de rassembler d'autres notables ce qui donne une image de la Société des "décideurs" à un moment donné, en l'occurrence il y a près d'un demi siècle.

"L'Abeille de la Ternoise" du 20 décembre 1980 relate la disparition du maire de Fortel-en-Artois sous le titre : "un hommage sincère a été rendu à M. Louis Sagnier, maire décédé dans sa 60ème année".

"C'est avec une vive émotion que nous avons appris, avec la population de Fortel-en-Artois, le décès du maire de cette commune, M. Louis Sagnier qui s'est étient le vendredi 12 décembre dans sa 60ème année. A la tête de la municipalité de ce village depuis une dizaine d'années, M. Sagnier était apprécié et estimé pour les services qu'il rendait à sa commune et à ses administrés ainsi que pour l'intérêt qu'il portait au développement de notre région.

Membre du SIVOM de la région de Frévent et du conseil d'administration du CART, M. Louis Sagnier comptait beaucoup d'amis dans le Ternois et ceux-ci vinrent nombreux lui rendre un dernier hommage lors des funérailles qui eurent lieu le lundi 15 décembre en l'église de Fortel, suivies de l'inhumation dans le caveau de famille. La messe de Requiem fut célébrée par M. l'abbé Musard, curé du secteur paroissial et conformément aux volontés du défunt aucune allocution ne fut prononcée.

Au sein de l'assemblée, M. Dupuis, responsable des affaires communales à la préfecture, était accompagné par MM. Pignion, député-maire de Saint-Pol, le docteur Pruvost, conseiller général, maire de Frévent; Beaurain, président du SIVOM de la région fréventine et maire de Boubers; Thélu, maire d'Auxi et les délégués des municipalités du canton et des communes limitrophes.

Parmi l'assistance, on reconaissait également l'adjudant Duez et le DL chef Grell de la brigade de gendarmerie de Frévent ainsi que le lieutenant honoraire Rulence et le lieutenant Dupont, du centre de secours de Frévent.

Durant ses fonctions de maire, M. Louis Sagnier a oeuvré pour la modernisation de sa commune, classée au concours des villages fleuris; et les travaux d'assainissement et d'aménagement ainsi que la réalisation de la résidence Césaire Tahon témoignent en partie de son dynamisme et de sa volonté d'assurer le bien-être de ses concitoyens qui garderont longtemps le souvenir de cet homme serviable et estimé."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil