J'ai choisi ce document parce que, depuis plusieurs décennies déjà, les "aînés" sont honorés, en tant que classe d'âge, par la Municipalité...et par les municipalités en général. Le vocabulaire a d'ailleurs changé: les "vieux" de la Libération sont devenus "aînés", "3ème âge", "seniors". 

La relation en est faite par "l'Abeille de la Ternoise" du 27 février 1998 sous le titre "Un bain de jouvence".

"Le repas offert aux aînés par la municipalité d'Auxi, à la cantine scolaire, dimanche 22 février, a fait les délices de 180 invités.

Comme les années précédentes, la fanfare ofrit une aubade de bienvenue et d'amitié avant l'apéritif. Le service efficace et souriant était assuré par le personnel de la cantine, les CES et la bénévoles.

Le menu d'inspiration sportive, évoquait la toute prochaine coupe du monde de football (tout le monde se souvient encore qu'elle eut lieu en france et qu'elle fut gagnée par l'équipe de France! Mais l'illusion d'une France black-blanc-beur a pris depuis du plomb dans l'aile!)   . Du potage velouté à la corbeille de fruits, tout se lisait sur un stade.

Le repas est aussi l'occasion de rendre hommage aux doyens, cette année, René Jacob, né en 1904 et Simone Garbet, née en 1908. A eux se sont joints, chez les couples,M. et Mme Raymond Bacquet fêtant leurs 60 ans de mariage le même jour.

L'assemblée mérite une dédicace écrite par un compositeur retraité pouvant être chantée sur l'air de nini peau d'chien:

"Il faut se soumettre sans se lamenter, on ne peut être et avoir été. Sur nos souvenirs faisons le silence. Croire en l'avenir, c'est notre bain de jouvence".

Cet article est accompagné de trois photos.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt. 

Retour à l'accueil