Le 25 février 1736, Mathieu Petit, mari de Anne Carpentier, donne à leur fils Antoine Petit une chambre du manoir (maison) où ils restent avec le terrain sur lequel est "assise" cette chambre avec leur part du jardin potager dans la rue du château à l'église "vulgairement nommée la rue des Dames".

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4 E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil