J'ai choisi ce document pour faire revivre quelques figures auxiloises il y a un peu moins de 30 ans. En outre, le peu de succès de cette manifestation s'inscrit, semble-t-il, dans un reflux plus général de l'adhésion du public à la fin des années 1980 et au début des années 1990 (à l'exception notable de l'année du bicentenaire mais il y avait, en cette occasion, une solicitation très forte "venue d'en haut").

"Un menu varié au souper dansant de l'Amicale Laïque..sera pour l'année prochaine" titre "l'Abeille de la Ternoise" du 28 mars 1987. Pourquoi? Regardons l'explication.

"Coq au vin, gratin dauphinois, fromage et tarte composaient, avec les danses naturellement, le "menu" du souper dansant qu'organisait, samedi dernier, l'Amicale Laïque à la salle des fêtes.

Celle-ci rencontrait la participation de 65 convives soit un manque de 75 personnes par rapport à l'année dernière. Par conséquent, un peu de déception pour les organisateurs.

En l'occurrence, ce succulent repas était dégusté par M. Déalle-Facquez, maire, M. Guével, directeur de Aubecq SA, M. Leroy, président du CPIE tous invités par Mme Bridoux la présidente; M. Finke secrétaire et M. Tintinger trésorier.

Pour la circonstance, la salle des fêtes avait été décorée avec les dessins des enfants de l'école primaire et maternelle et la décoration florale gracieusement effectuée par M. Marchand, fleuriste à Auxi."

Cet article est accompagné d'une photo.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil