Sous le titre "L'homme qui joue avec le fer et le feu, depuis une dizaine d'années, Henri Gauthrin fabrique des objets d'arts en fer", "l'Abeille de la Ternoise" du 29 novembre 1996 développe l'article suivant :

"Chaque jour ou presque, au numéro 13 de la rue du Pont Neuf, on peut entendre le bruit du marteau domestiquant le fer sur l'enclume.

Il n'y a pourtant pas d'artisan installé ici, mais un maréchal-ferrant à la retraite jouant avec le fer, l'eau et le feu dans son atelier. "Depuis que je suis à la retraite, je ne pouvais pas admettre que je ne pourrais plus entendre le bruit du marteau frappant l'enclume. J'ai donc décidé de continuer à travailler le fer mais autrement" déclare Henri Gauthrin 63 ans.

 

A suivre...

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil