"Dans son atelier, plus de 6 heures par jour, après avoir fabriqué des petites chaises métalliques pour les fleurs de son épouse, des chandeliers, des grandes clefs,...il fabrique de très jolies charrettes avec roues tournantes et un cheval.

Il travaille sans les plans car il n'a pas oublié toutes les charrettes qu'il a vu défiler dans son atelier à Heuzecourt durant les trente cinq années de maréchalerie.

Chaque charrette représente plus de trois jours de travail. Aujourd'hui, il envisage d'en fabriquer une à quatre roues pivotantes avec toujours des banquettes amovibles qui pourraient être recouvertes de cuir ou de tissu, pour un attelage à quatre chevaux.

A suivre...

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil